Sherlock Holmes and the Stolen Emerald – Céline Terranova – 2013

Affiche Sherlock Holmes and the Stolen Emerald
Sherlock Holmes and the Stolen Emerald…

Lors d’une soirée mondaine, une jeune épouse se fait dérober son précieux collier. A qui faire appel pour démasquer le voleur, sinon Sherlock Holmes ?

Mais le détective rendu célèbre par les récits du Dr. Watson est-il aussi brillant que sa réputation ne le laisse croire ?

L’avis du consulting blogger…

J’ai enregistré ce court-métrage dans mes favoris il y a plus d’un an mais c’est seulement au cours des derniers jours que j’ai pris le temps de le regarder. Il ne me tentait pas plus que cela sans que je puisse dire pourquoi… J’ai finalement eu envie de m’en ‘débarrasser’ une bonne fois pour toutes et j’ai finalement du mal à exprimer ce que j’en ai pensé…

Je suis loin d’avoir détesté la chose mais elle ne m’a pas vraiment enthousiasmée non plus. Je suis assez indifférente en fait et je vais avoir bien du mal à vous en parler… J’ai un caractère assez entier et je régis toujours vivement à mes lectures / visionnages (même si j’essaye de nuancer un minimum le ton de mes propos dans mes chroniques), alors autant vous dire que l’étrange apathie dans laquelle je me trouve suite à ce visionnage me laissezassez démunie…

Lire la suite

Publicités

Elémentaire mon cher… Lock Holmes – Thom Eberhardt – 1988

elementaire mon cher lock holmes

Elementaire mon cher…lock Holmes…

Brillant détective, aucune affaire ne résiste à Sherlock Holmes. sauf qu’il n’existe pas ! Le génial Dr. Watson utilise ce pseudonyme pour garder son anonymat tout en assouvissant sa passion pour les enquêtes policières. Mais la renommée sa création est telle qu’il se voit obligé de donner corps au mythe en employant un acteur pour l’incarner. Problème : ce nouveau Sherlock Holmes est alcoolique, joueur et coureur de jupon…

L’avis du consulting blogger…

Je vous présente aujourd’hui mon troisième film holmésien favori parmi les diverses adaptations que j’ai eu l’occasion de découvrir jusqu’à présent. C’est à l’occasion d’un récent re-visionnage que j’ai eu envie de rédiger ce billet et si vous ne connaissez pas encore ce film, je ne peux que vous encourager à le regarder sans attendre !

Lire la suite

Plus fort que Sherlock Holmes – Mark Twain

Mark Twain - Plus fort que Sherlock Holmes

Plus fort que Sherlock Holmes…

Archy Stillman, jeune homme surprotégé par sa mère depuis qu’ils ont été abandonnés par le cruel époux de cette dernière, présente dès son plus jeune âge de formidables dons d’observation et un flair hors du commun qui lui permettent de voir dans la nuit et de suivre n’importe qu’elle piste inaccessible au commun des mortels. Sa mère encourage ce don et lui confie pour mission de retrouver l’homme qui les a trahis et de le pousser au désespoir.

Notre héros se lance alors dans une quête interminable. Ses pérégrinations le conduisent dans une petite ville minière de l’Ouest des Etats-Unis. Mais peu de temps après son arrivée, un crime est commis. Qui de Holmes, de passage dans la région ou d’Archy Stillman saura identifier le coupable ?

L’avis du consulting blogger…

Je poursuis ma découverte des nouvelles numériques téléchargées ces derniers mois, avec ce texte publié par Mark Twain en 1902. Même si le titre est assez explicite, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre avec ce récit et si j’ai d’abord été très surprise, j’ai aussi finalement plutôt aimé cette parodie loufoque des aventures de Sherlock Holmes.

Lire la suite

Les Dalton contre Sherlock Holmes – Olivier Jean-Marie – 2001

les nouvelles aventures de lucky luke

Les Dalton contre Sherlock Holmes…

Exaspéré par l’incroyable complexe de supériorité de la Reine Victoria, le Président Grant lance un défi à sa Majesté : Lucky Luke contre Sherlock Holmes. L’enjeu : rattraper les Dalton!

Une rencontre surprenante, détonante, saugrenue entre deux héros de légende, où le so british détective se révèlera parfois sous un jour insolite à notre cowboy solitaire.

L’avis du consulting blogger…

Je me souviens que lorsque cette série était diffusée dans Les Minikeums, je ne l’aimais pas du tout. Je ne pouvais pas m’empêcher de la comparer à la série « classique » que j’avais l’habitude de regarder et je trouvais que ces nouveaux épisodes étaient stupides et absolument pas drôles. Une bonne dizaine d’années plus tard, je lui ai donné une nouvelle chance. Bilan, j’ai trouvé cet épisode hilarant si bien que je me devais absolument d’en parler ici.

Lire la suite

Le mystère Sherlock – J.M. Erre

Le mystère Sherlock - JM Erre

Le livre :

Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l’accès à l’hôtel Baker Street. Cet hôtel, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d’une avalanche. Personne n’imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans les frigidaires, reposent les cadavres de dix universitaires.

Tous sont venus là, invités par l’éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d’holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer…

L’avis du consulting blogger :

Le mystère Sherlock me tentait depuis sa sortie, il y a un tout petit peu plus d’un an, du coup quand je l’ai trouvé en occasion chez Gibert lors de mon dernier passage parisien, je n’ai pas hésité bien longtemps avant de l’adopter. Au final, j’ai vraiment bien rigolé, mais ça n’a pas été tout à fait un coup de cœur, non plus…

Le fait est que cette histoire est vraiment très, très drôle, mais il m’a manqué un petit quelque chose tout au long de ma lecture. Certaines vannes sont vraiment potaches, et j’ai trouvé l’ensemble parfois un peu lourd. Autant, j’aimais bien l’idée d’un roman parodique et moqueur, autant j’aurais parfois aimé un poil plus de subtilité, de finesse, même si je dois avouer que la mort d’Eva morte façon Cloclo m’a achevée…

Les personnages sont tous plus allumés les uns que les autres, et c’est ça le problème, ils manquent de crédibilité. C’est très drôle, et j’aime la façon dont J. M. Erre se moque des holmésiens (il connaît d’ailleurs trop bien son sujet pour être honnête… un peu comme quand l’Odieux Connard se moque des rôlistes…), mais voilà, là encore, c’est la subtilité qui m’a manqué. Seule Audrey m’a beaucoup plu, elle est fine et maline et beaucoup plus crédible que tous les autres. J’ai aimé suivre tout l’histoire au fil de ses notes et réflexions.

Du côté de l’intrigue, j’étais forcément hyper-excitée par l’ouverture annoncée de cette chaire d’holmésologie ! Je rêve que cela arrive : z’imaginez faire un LMD en holmésologie. Ce serait juste génial et follement passionnant !!! Mais ne rêvons pas trop… Pour en revenir d’avantage au récit et à sa structure, j’ai beaucoup aimé ce remake des Dix Petits Nègres qui doit être mon Agatha Christie préféré (et le premier que j’ai lu). A tel point que j’ai bien envie de relire l’original… Quant à la résolution proposée, si j’aime beaucoup toute la réflexion sur le roman policier qui l’accompagne, que j’ai trouvé très intéressante et pertinente… je ne suis personnellement pas d’accord avec les explications du commissaire Lestrade (digne héritier de Sherlock Holmes, entouré d’une bande d’abrutis finis, là encore la subtilité n’est pas au rendez-vous)… ni avec celles de Flipo… J’ai une idée tout autre sur la question… (SPOILER : c’est l’auteur que je choisis d’appeler à la barre des accusés : c’est lui qui est responsable de tout ce qui se déroule dans cette histoire : lui qui enferme et isole ses personnages, lui qui tire les ficelles du hasard qui fait si bien les choses…)

Sur le plan de la forme, j’ai bien aimé que le récit soit entrecoupé des communications des divers intervenants, d’extraits de Sherlock Holmes pour les nuls, de post-it du professeur Bobo, d’extraits de la correspondance de divers personnages…. D’ailleurs, s’il y a bien un truc qui m’a plu sans la moindre restriction dans ce roman, ce sont les nombreux extraits du Sherlock Holmes pour les Nuls. J’ai vraiment adoré ces passages et je rêve de voir le livre au complet édité ! J’ai trouvé ça beaucoup plus fin et witty que le reste du texte. Par exemple, j’ai trouvé très intéressante la réflexion sur la fiction, et l’histoire, nos rapports à ces deux notions, leur influence sur notre vie. En particulier, j’ai beaucoup, beaucoup l’entrée « existence » dans laquelle on nous explique que ce qui importe ce n’est pas qu’un personnage ait ou n’ait pas historiquement existé, mais qu’il existe encore aujourd’hui, à travers ceux qui année après année, racontent son histoire. Ainsi, Jeanne D’Arc entendant des voix n’a pas plus de réalité que Sherlock Holmes. J’adhère totalement à cette vision des choses.

Sur un plan plus anecdotique, j’ai aussi bien apprécié la présence d’Arsène Lupin ainsi que les « révélations » à son sujet, de même pour Hercule Poirot. Et si d’ailleurs, ces meurtres étaient une opération des poirophiles destinée à erradiquer les holmésiens ? Le Poirophile est sournois. Je suis attachée, à des degrés divers, à tous ces personnages et j’étais contente de les voir évoqués de façon tout à fait farfelue dans ce roman.

En revanche, j’ai ri jaune lorsqu’il est suggéré que Holmes ne soit qu’un imposteur ayant passé sa vie à payer des acteurs pour impressionner le monde en général et le docteur Watson en particulier. N’ayant toujours pas digéré Reichenbach (bien que plus d’un an se soit écoulé, mais il m’a fallu pratiquement 10 ans pour me remettre du Dernier problème, alors… et encore quand je dis remettre…) je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Richard Brook, surtout quand on regarde la date de publication de l’ouvrage. Le timing est horriblement génial.

Bref, une très chouette lecture, originale et très drôle. J’aurais parfois aimé que le ton soit plus « sérieux », mais ça resté malgré tout un excellent roman et je sais que j’aurais envie de le relire dans quelques temps. J’ai aussi pioché quelques titres dans la bibliographie en fin d’ouvrage, qui m’ont l’air fort intéressant…

Acheter le livre sur Amazon

La page Facebook de l’auteur.

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !