– 17/10/2015 – Rencontre-dédicace avec Serena Blasco

Chers Irréguliers,

Les événements holmésiens (du moins ceux portés à ma connaissance) ne sont pas très nombreux dans le Sud-Est, alors c’est avec énormément d’impatience que j’attendais cette rencontre organisée par la librairie Maupetit, à Marseille.

C’est donc très enthousiaste que je me suis rendue à la librairie, samedi dernier, pour acheter mon exemplaire de l’adaptation en BD de La double disparition et j’y ai passé un moment très sympathique. Pour être honnête, j’étais aussi un poil tendue parce que je ne suis jamais à l’aise face aux auteurs et que j’ai bien souvent du mal à ouvrir la bouche et faire sortir les mots dans le bon ordre (j’ai d’ailleurs dû plus d’une fois passer pour une véritable bécasse…).

Photo © Librairie Maupetit

Photo © Librairie Maupetit

Après une très courte attente, c’est mon tour de m’asseoir face à Serena Blasco. Mon stress s’envole aussitôt face à la gentillesse de la jeune femme. Elle me demande de choisir un personnage et sans grande originalité, j’opte pour Enola. J’ai un poil hésité à demander Sherlock mais je me suis dit que c’est bien Enola et non son frère et qui est au cœur de ces albums !

Lire la suite

Publicités

Sherlock mène l’enquête à Marseille

travelling detective logo

Le projet ‘Travelling Detective’ a été lancé par Darla, Erin et Michaela trois fan canadiennes. Il consiste à meubler le hiatus entre la S2 et la S3 (qui fort heureusement ne durera plus très longtemps) de la série Sherlock, en faisant voyager à travers le monde trois figurines de tissu à l’effigie du personnage, accompagnées chacune d’un carnet abritant le récit des diverses aventures vécues au cours des étapes de ce périple.

Le trajet  effectué par chacune de ces figurines peut être en permanence suivi sur le Tumblr dédié. Vous y trouverez photos et résumés des aventures vécues par ces 3 Sherlock, ainsi que les instructions à suivre pour accueillir à votre tour le ‘Travelling Detective’.

Qui peut dire avec précision ce que Sherlock Holmes a fait durant les trois années ayant suivi son duel contre Moriarty aux chutes de Reichenbach ?

Cette période, appelée le ‘grand hiatus’ est pleine d’incertitudes. Si l’on fouille le Canon à ce sujet, les informations que l’on trouve sont rares et peu fiables. Tout au plus sait-on que Sherlock Holmes aurait voyagé à travers le monde et publié divers travaux sous le nom de Sigerson. Mais même l’authenticité de ces simples faits est remise en cause par certains holmésiens…

Nous ne savons pas non plus ce que Sherlock révèlera à John de ces trois années d’absences lorsque les deux personnages seront à nouveaux réunis dans la saison 3 de la série éponyme et de nombreuses spéculations courent sur le sujet.

travelling detective + journal

photo © consulting blogger

Cependant, je peux d’ores et déjà vous révéler quelques détails de ce périple, en exclusivité ! Sherlock Holmes a bien voyagé à travers le monde et il est bien passé par la France (où il possède d’ailleurs une partie de ses racines). Après un séjour parisien auprès des membres du Cercle Holmésien de Paris, il a fait escale à Marseille, après un voyage des plus mouvementés. En effet, alors que je suivais sa progression et attendait sa venue imminente, il a été retenu en otage pendant plus d’une semaine, dans la réserve d’un bureau de Poste. Grâce à l’aide du CHOP, j’ai finalement pu le libérer de ce traquenard sans aucun doute mis en place par les hommes de main de Moriarty !

Vous vous doutez bien qu’il était d’une humeur absolument charmante lorsque je l’ai libéré… Visiblement, je suis totalement stupide de ne pas avoir immédiatement compris où il se trouvait dès que j’ai remarqué qu’il avait du retard… Même une journée de cours passée à parler cadavres, squelettes et taphonomie n’a pas réussi à le dérider ! Quant à la partie de Cluedo que je lui ai proposé pour lui changer les idées… autant dire que ça n’était pas du tout une bonne idée ! Vous pouvez demander à John, il a visiblement de l’expérience sur le sujet !

Cluedo et Sherlock Holmes

photo © consulting blogger

J’ai cru que j’allais devenir folle avec un tel colocataire ! Je m’en serais presque mise au revolver en chambre ! Heureusement, j’ai réussi à capter son attention en le mettant sur la piste d’un phénomène étrange…

L’une des spécificité de Marseille est que le Street Art y est présent vraiment partout. Murs, portes d’immeubles, devantures des commerces… tous les supports y passent, (plus ou moins artistiquement) et il est absolument impossible de faire quelque pas sans croiser Eugène, Space Invader ou même une fresque couvrant tout un pan de mur. Tandis que certains se contentent de laisser leur nom partout où ils passent, certains prennent le temps de créer des oeuvres magnifiques à découvrir.

A tel point qu’après quelques mois passés dans la ville, et à moins d’arriver dans un nouveau quartier, je n’y faisais plus forcément très attention, jusqu’à ce qu’en décembre dernier mon regard soit attiré par ceci :

Rache - Marseille

Marseille – 09/12/12
photo © consulting blogger

Pour ceux qui auraient besoin d’un petit rappel, ‘Rache’ est l’inscription retrouvée auprès du corps de la victime du 3 Lauriston Gardens (Enoch J. Drebber dans STUD / Jennifer Wilson dans A Study in Pink). Faut-il y voir le prénom Rachel ou bien un mot allemand signifiant ‘vengeance’ ? Je vous laisse choisir votre version favorite !

Toujours est-il que je me suis immédiatement demandé ce que ce mot, qui ne signifie rien en Français, pouvait bien faire à Marseille. La question est restée sans réponse. Alors quand près d’un an plus tard Sherlock est arrivé chez moi, je n’ai pas pu m’empêcher de lui soumettre le problème. Nous avons alors découvert plusieurs autres occurrences de ce phénomène sur les murs et le mobilier urbain de la ville, comme vous pouvez le constater.

sherlock rache

Marseille – 16/11/13
photo © consulting blogger

Comment expliquer ces étranges messages ? Un holmésien se cache-t-il parmi les graffeurs marseillais ? Si oui, qu’il se dénonce immédiatement ! Une vengeance est-elle en train de s’accomplir ? Doit-on rechercher une mystérieuse Rachel ? Malgré les efforts que Sherlock et moi avons déployé durant cette semaine de cohabitation (Je peux désormais l’affirmer, John est un saint !), le mystère reste entier. En tous cas, pour moi. Sherlock, lui, a visiblement découvert un indice capital puisqu’il a subitement exigé que je l’envoie expressement chez son prochain contact sans plus de précision… Alors si vous avez une hypothèse à ce sujet je serais ravie de la lire…

L’album de toutes les photos du séjour de Sherlock à Marseille

The Travelling Detective – Tumblr officiel

Rendez-vous sur Hellocoton !

I believe in Sherlock Holmes

Tout a commencé, il y a deux semaines, sur un coup de tête. J’attendais que les cours reprennent et j’avais visiblement trop de temps libre devant moi quand j’ai eu envie de ‘redécorer’ àma façon quelques rues de Marseille…

Le fait est que j’aime beaucoup l’idée de laisser ce genre de traces, voir si les gens vont réagir, à quelle vitesse… Et puis après les origamis réalisés il y a presque 2 ans pour Undershaw (ceux que vous voyez dans la bannière de ce blog), j’avais envie de relancer une invasion holmésienne au sein de mon environnement. Nouveaux lieux, nouveau public, nouvelle occasion : il me fallait quelque chose de nouveau.

I believe in Sherlock Holmes

© consulting blogger, 2013.

Nouveau… Tout est relatif, car cette fois-ci, l’idée ne vient pas de moi. Je me suis contentée de la recycler. En effet, dès la diffusion du dernier épisode de la saison 2 de Sherlock, tracts, affiches, tags se sont multipliés sur les murs des villes (principalement en territoire anglophone) pour soutenir John Watson dans son combat de réhabilitation de Sherlock Holmes.

C’est un mouvement que j’ai immédiatement adoré, parce qu’il me fait terriblement penser à ces dignes Victoriens qui ont subitement porté un brassard de deuil à l’annonce de la mort de Sherlock Holmes dans les chutes de Reichenbach.  Je trouve ça tellement énorme d’imaginer tous ces gens pas forcément connus pour être hyper funky (Z’étaient quand même un peu coincés à l’époque et le port du deuil suivait des règles très strictes) se mettre à porter en masse le deuil d’un personnage qu’ils ne connaissaient pas personnellement. Si je pouvais voyager dans le temps (♪Doo wee ooh♪), c’est l’un des premiers événements que j’aimerai ‘visiter’.

Plus de 100 ans plus tard, le fandom holmésien prouve qu’il est toujours impliqué (et un peu malade sur les bords). Et c’est vraiment le genre de constatation qui me procure une joie indescriptible.

Bref, pour en revenir à notre affaire, je savais que les Frenchlockians avaient ainsi redécoré certains coins de Paris, et depuis pas mal de temps j’avais envie de rejoindre le mouvement à mon tour, mais je n’avais pas encore trouvé l’opportunité de m’y mettre. Voilà qui est chose faite : quelques heures de bidouillage sous photofiltre, et voilà le travail. Bon, l’affichage prend plus de temps que prévu parce qu’il faut à chaque fois trouver LE bon endroit et ça prend du temps, mais je m’amuse comme une folle à glisser ces messages sur ma route… et à découvrir s’ils ont arrêté les gens ou non lorsque je repasse devant quelques heures ou jours plus tard. 

Selon les quartiers, la fréquentation des axes sélectionnés, la réaction est plus ou moins rapide mais dans tous les cas, les gens ne restent pas indifférents et c’est chouette. Ce que j’adorerai maintenant, c’est réveiller les holmésiens marseillais pour de bon et voir de nouvelles affiches envahir les rues ! Wait and see…