Les figures féminines du Canon à l’honneur chez Omnibus

Les neuf femmes de Sherlock Holmes - Omnibus

On a souvent taxé Sherlock Holmes de misogynie ; et pourtant, les figures féminines abondent dans ses aventures, dont Irene Adler –LA femme-, héroïne de la première des 56 nouvelles de ses aventures, ‘Un scandale en Bohême’.

Ces neuf nouvelles ont chacune une femme comme personnage central, qu’elle soit victime ou objet de l’enquête du génial détective.

Le recueil contient les nouvelles suivantes : ‘Un scandale en Bohême’, ‘Une affaire d’identité’, ‘La bande tachetée’, ‘La cycliste solitaire’, ‘Charles Augustus Milverton’, ‘Le manoir de l’abbaye’, ‘La disparition de Lady Frances Carfax’, ‘La pensionnaire voilée’, ‘La boîte en carton’

Les éditions Omnibus qui proposent déjà à leur catalogue une édition complète du Canon holmésien, viennent de publier un recueil de 9 nouvelles sélectionnées de manière assez originale.

Lire la suite

Publicités

Les aventures de Sherlock Holmes

Les aventures de Sherlock Holmes - 1ère édition

Les aventures de Sherlock Holmes…

Recueil comprenant les nouvelles suivantes :

Un scandale en Bohême, La ligue des rouquins, Une affaire d’identité, Le mystère du Val Boscombe, Les cinq Pépins d’orange, L’homme à la lèvre tordue, L’escarboucle bleue, Le ruban moucheté, Le pouce de l’ingénieur, Un aristocrate célibataire, Le diadème de béryls, Les Hêtres Rouges. 

L’avis du consulting blogger…

En prévision de la deuxième saison de l’excellente série Sherlock, produite par la BBC, il fallait absolument que je me plonge dans une ambiance holmésienne et que je découvre enfin ‘Un scandale en Bohême’ avant d’en voir l’adaptation.

Au programme de cette lecture, quelques nouvelles connues, mais surtout pas mal de découvertes. En effet, si j’ai, au fil des ans, lu de nombreux récits holmésiens, je n’avais jamais pris le temps d’ouvrir un recueil pour en faire une lecture suivie. Pour ne pas risquer l’overdose, cette lecture s’est en réalité étalée sur quelques semaines ; je picorais un texte selon mon humeur et cette lecture voulue « suivie » ne s’est finalement pas déroulée strictement selon l’ordre de publication. Je piochais les textes au fur et à mesure, selon mon envie du moment.

Bilan, c’était vraiment très chouette de baigner pendant deux semaines dans cette ambiance, parce que dès que je terminais un texte, je savais que ce n’était pas fini pour autant, qu’il m’en restait d’autres à découvrir, avant de me détacher de cet univers. Cela dit, je suis aussi un peu effarée d’en avoir autant lu d’un coup, parce qu’en conséquence, le nombre de nouvelles qu’il me reste à découvrir diminue, et c’est une vraie catastrophe ! Mais en même temps, j’ai super envie de retrouver cette ambiance le plus tôt possible et j’étais super malheureuse de la quitter…

Lire la suite