L’intégrale des romans canoniques illustrés à paraître chez Akileos

Intégrale aventures illustrées Sherlock Holmes

Retrouvez les quatre romans canoniques adaptés par Ian Edginton et Ian Culbard, dans une intégrale publiée aux éditions Akileos.

Ces adaptations en comics des aventures holmésiennes est extrêmement connue… et pourtant je n’ai jamais au l’occasion de m’y plonger. Difficile en effet d’assurer un suivi exhaustif de tout ce qui est publié année après année autour du personnage de Sherlock Holmes…

Lire la suite

La vallée de la peur

La vallée de la peur - livre

(livre lu en français)
(titre VO : The Valley of Fear)

Le livre :

Sherlock Holmes vient à peine de déchiffrer un message codé le prévenant qu’un certain Douglas, de Birlstone Manor House, est en danger, qu’il apprend par l’inspecteur MacDonald de Scotland Yard que Douglas vient d’être sauvagement assassiné.

Grâce au signataire du message, Sherlock Holmes sait que derrière cette affaire se trouve son ennemi juré : le professeur Moriarty, criminel génial et machiavélique.

L’avis du consulting blogger :

FEAR est le dernier roman du Canon qu’il me restait à présenter ici. C’est aussi le dernier que j’ai découvert et celui qui m’a sans aucun doute le moins plu. Tout simplement parce que lorsque l’on a déjà lu STUD et SIGN, ce dernier volume n’est pas dune grande originalité…

Pourtant, il y a des choses plutôt sympathiques dans ce volume, comme la petite leçon de cryptographie des premières pages. Je l’ai déjà dit, mais je suis absolument incapable de résister à un Sherlock Holmes expliquant le décryptage d’un texte. Le problème c’est que l’on retombe très vite dans un schéma déjà utilisé : après quelques pages de présentation du crime investigué, c’est reparti pour un petit long tour aux Etats-Unis où, c’est bien connu, les gens agissent comme des sauvages.

Je suis peut-être un peu dure, mais le fait est que autant j’avais adoré le procédé et les révélations dans STUD, autant là je me suis plus ennuyée qu’autre chose (pas taper)…

Bon, c’est sans doute la présence en filigrane de l’infâme Moriarty qui a poussé le Dr. Watson à relater cette aventure à ses lecteurs, pour prouver à quel point cet homme était puissant et maléfique, mais je ne l’ai pas trouvé particulièrement époustoufflante… Quitte à évoquer le rôle de Moriarty dans cette histoire, il aurait été plus intéressant d’insister effectivement sur les activités du consulting criminal. Parce qu’au final, on n’en sait pas beaucoup plus à son sujet en refermant ce titre qu’en l’ouvrant. Bon, a bien appris quelques petits détails dans les premières pages (comme son activité officielle ou la décoraton de son intérieur…), mais après, il n’est pour ainsi dire plus question de lui. J’aurais vraiment aimé qu’il soit physiquement présent dans cette aventure, plutôt que d’être simplement une ombre planante. C’est dommage…

Dans STUD par exemple, qui ressemble vraiment beaucoup à ce texte, le Docteur Watson en profite pour nous parler de lui, de Sherlock Holmes et ses manies, de leur rencontre… Et c’est ce qui rend le texte intéressant non seulement à la lecture mais aussi à la relecture. Là, il y avait potentiellement matière à en faire autant, mais malheureusement ça n’est pas le cas… Non seulement on n’apprend rien de vraiment utile sur Moriarty, mais même Holmes est assez effacé de ce volume passé le début.

Pourtant, si l’on fait attention, on réalise que l’enquête de Holmes occupe autant de pages que les réminiscences de ce qui s’est passé aux Etats-Unis, mais étrangement j’ai eu le sentiment que la première partie était très rapidement expédiée tandis que la seconde était interminable. Peut-être que si j’avais été plus passionnée par l’épisode américain, ce sentiment n’aurait pas été aussi fort… Dans tous les cas, inutile de ronchonner plus longtemps.

Bref, petite ‘déception’ pour ce texte que je ne trouve pas tout à fait aussi passionant que le reste du Canon. Il présente pourtant quelques ingrédients tout à fait remarquables mais le mystère sur lequel il repose rappelle par trop d’aspects certaines histoires déjà relatées et pas assez d’importance est accordée, à mon goût, à Holmes et Moriarty.

Acheter le livre sur Amazon

Rendez-vous sur Hellocoton !