L’horreur du West End – Nicholas Meyer

L'horreur du West-End - Nicholas Meyer

L’horreur du West End…

Londres, 1895. Alors qu’un critique théâtral vient d’être assassiné, George Bernad Shaw, le célèbre dramaturge irlandais, fait appel aux services de Sherlock Holmes pour résoudre le mystère.

Mais le criminel n’a pas fini de sévir dans le West End, quartier des théâtres londoniens, réputé pour sa frivolité. Pour Sherlock Holmes, c’est élémentaire, un maniaque rôde et il faut à tout prix le démasquer.

L’avis du consulting blogger…

Souvenez-vous, il y a bientôt 2 ans, je vous parlais d’un autre roman de Nicholas Meyer. Un pastiche confrontant Holmes et Erik qui, à l’époque, ne m’avait pas vraiment convaincue, en raison de son manque d’originalité. Le temps a passé et j’ai eu envie de donner une nouvelle chance à l’auteur à l’occasion de la réédition par Archipoche de ce manuscrit inédit du Docteur Watson. 

Bilan, si je n’ai toujours pas été subjuguée, j’ai largement préféré ce volume au précédent et j’ai même eu un mini coup de cœur pour un détail du roman que je prendrai le temps d’évoquer un peu plus loin.

Lire la suite

Publicités

L’horreur du West End, réédité chez Archipoche

L'horreur du West-End - Nicholas Meyer

À Londres, en mars 1895, des événements plus étranges les uns que les autres se succèdent : le critique théâtral Jonathan McCarthy est assassiné ; on intente un procès pour diffamation à la marquise de Queensberry ; une jeune ingénue est découverte la gorge tranchée ; enfin, un médecin de la police disparaît, emportant deux corps avec lui.

Plusieurs personnalités influentes du milieu dramatique sont alors impliquées : un critique et écrivain sans le sous nommé George Bernard Shaw ; Ellen Terry, une actrice admirée pour sa beauté et son talent ; un guichetier suspect du nom de Bram Stoker ; Henry Irving, une idole à femmes sur le déclin ; un éditeur sans scrupule qui se fait appeler Frank Harris ; ainsi qu’un homme d’esprit controversé du nom d’Oscar Wilde.

Tout ce beau monde se retrouve donc réunis sur la scène du crime, que Scotland Yard, dérouté, est sur le point de classer sans suite. Mais pour Sherlock Holmes, c’est élémentaire : un maniaque rôde. Et son nom est… Jack.

Longtemps épuisé en version française, ce pastiche de Nicholas Meyer, également auteur de La solution à 7% et de Sherlock Holmes et le Fantôme de l’Opéra vient d’être réédité par Archipoche qui met décidément le Maître à l’honneur depuis quelques mois !

Lire la suite

Idées cadeaux – Noël 2014

Chers Irréguliers,

Dans quelques semaines, c’est Noël, et alors que les préparatifs débutent dans de nombreux foyers, il est temps de penser aux cadeaux que l’on aimerait offrir ou recevoir. Voici donc une petite sélection (non exhaustive, loin de là !) de présents qui devraient plaire aux fans de Sherlock Holmes

Lire la suite