Les figures féminines du Canon à l’honneur chez Omnibus

Les neuf femmes de Sherlock Holmes - Omnibus

On a souvent taxé Sherlock Holmes de misogynie ; et pourtant, les figures féminines abondent dans ses aventures, dont Irene Adler –LA femme-, héroïne de la première des 56 nouvelles de ses aventures, ‘Un scandale en Bohême’.

Ces neuf nouvelles ont chacune une femme comme personnage central, qu’elle soit victime ou objet de l’enquête du génial détective.

Le recueil contient les nouvelles suivantes : ‘Un scandale en Bohême’, ‘Une affaire d’identité’, ‘La bande tachetée’, ‘La cycliste solitaire’, ‘Charles Augustus Milverton’, ‘Le manoir de l’abbaye’, ‘La disparition de Lady Frances Carfax’, ‘La pensionnaire voilée’, ‘La boîte en carton’

Les éditions Omnibus qui proposent déjà à leur catalogue une édition complète du Canon holmésien, viennent de publier un recueil de 9 nouvelles sélectionnées de manière assez originale.

Il s’agit en effet d’enquêtes au cours desquelles les figures féminines jouent un rôle majeur. Je trouve l’idée de cette compilation thématique intéressante car même si elle n’apporte pas nécessairement grand chose au collectionneur, c’est la réflexion derrière ce choix qui attire mon attention.

D’ailleurs, si j’aime l’idée, je vous avoue que le titre un poil restrictif à mon goût me chagrine un peu : comme si le décompte proposé était fixe et indiscutable. Alors qu’il y a justement matière à discussion autour d’une telle sélection : sommes-nous d’accord avec les titres retenus ? Quels textes aurions nous choisis à la place d’Eric Wittersheim ? etc 

Par exemple, je suis personnellement étonnée de ne pas voir figurer ‘Les hêtres rouges’ dans un tel recueil car Violet Hunter est à mes yeux un personnage absolument inoubliable. Mais je peux aussi comprendre son absence dans le sens ou une telle sélection est une question de goûts, de sensibilité. Du coup, j’espère vraiment que l’ouvrage s’ouvre sur une copieuse préface dans  laquelle M. Wittersheim discute de ses choix et de sa démarche (j’ai posé la question à l’éditeur mais n’ai reçu aucune réponse). Cela ne peut que rendre l’ouvrage plus intéressant !

Omnibus : site officiel, Facebook, Twitter

Acheter le livre sur Amazon

Infos : Les neuf femmes de Sherlock Holmes. Recueil de nouvelles de Arthur Conan Doyle, traduites par Eric Wittersheim. Sortie le 2 avril 2015 chez Omnibus. Edition papier : 10€.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

17 commentaires sur “Les figures féminines du Canon à l’honneur chez Omnibus

  1. Ida dit :

    Quelle bonne idée que ce recueil thématique!

    Je suis toujours un peu partagée sur la façon dont les textes du canon doivent être présentés. En intégrale? En recueils? Thématiques? Chronologiques? Et quelle chronologie? Celle de publication? Celle interne au canon? Bref un débat insoluble en perspective!

    J’ai une préférence de principe pour l’intégrale… mais il faut bien l’avouer ce n’est pas très pratique pour être glissé dans un sac… même dans le bagage de vacances! 😀

    Aimé par 1 personne

    • Méloë dit :

      J’aime aussi l’originalité d’avoir choisi un classement thématique ; bien justifié cela donne un nouveau regard sur les textes, permet d’en mettre certains en perspective que l’on n’aurait pas spontanément rapprochés…

      J'aime

      • brett abberline dit :

        je fais bcp de fautes de frappe je m’en excuse au préalable…
        Méloé, le monde de l’édition n’est pas un monde de bisounours, il existe tout un tas de stratégies etc…parfois pas vraiment louables, par exemple le fait d’une nouvelle traduction (voir la collection de HP Lovecraft que nous refourgue les éditions points, à se demander si nous ne sommes pas au bout du rouleau, faire du neuf avec du très vieux…). Concernant cette collection « omnibus » il y a souvent eu des coquilles ou des erreurs d’édition. Oui le thème est intéressant mais là il est pas vraiment présenté de manière captivante avec un travail abouti je veux dire. Comme je le clamais précédemment une étude de la condition féminine sous l’ère victorienne ou à travers les écrits de Doyle…aurait été plus pertinent ou aurait apporté de la nouveauté…
        Ce n’est que mon avis et ne vaut pas parole d’évangile loin de là…lol. A bientôt

        J'aime

        • Méloë dit :

          J’ai bien conscience que le monde de l’édition n’est pas celui des Bisounours mais sincèrement, avez-vous ouvert ce recueil ? Peut-être, est-ce le cas et alors êtes vous plus à même de nous en parler. Personnellement, je n’ai pas eu l’occasion ne serait-ce que de le feuilleter et donc je ne sens absolument pas en position d’en juger la pertinence. J’attends de voir avant de râler, c’est tout. Peut-être serais-je déçue ou agacée par le résultat mais tant que je n’en sais pas plus…

          Après, je ne suis pas forcément fan de la traduction omnibus non plus mais c’est déjà une autre question.

          J'aime

          • brett abberline dit :

            Alors effectivement j’ai bien eu ce recueil dans les mains mais j’avoue ne pas me souvenir si il y avait une préface…expliquant ce choix. Non je ne râle pas , pourquoi dites vous cela? J’ai plutôt l’impression d’avancer des arguments qui tiennent la route:
            – sortie commerciale juste avant Pacques
            – mauvais titre qui porte à confusion
            – mauvaise photo…
            Mais il n’y a pas que du négatif: la thématique est bien choisie, ce classement aussi…mais l’ensemble donne une impression de travail non abouti ou survolé jusqu’à preuve du contraire. Avec du vieux on nous fait du neuf et on nous prend pour des idiots consommateurs…Que ressort -il de ce bouquin? Quid de la condition féminine à l’époque victorienne? Quid de la criminalité ? Aucune étude à ce sujet…
            Maintenant si je suis sur un site purement « fémininiste » ou seul l’avis féminin compte, vous me le dites et je m’éclipse…Enfin quoi Meloe, chacun ici a le droit de s’exprimer.
            Ensuite chacun se fait son idée et « consomme » le livre ou pas…Excusez moi mais temps en temps il est bon de calmer votre outrecuidante omniscience!! que diable!! lol

            J'aime

  2. Ida dit :

    Et au fait! Happy Birthday Sir Arthur Conan Doyle! Le 3 avril! Date importante! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. brett abberline dit :

    J’ai eu du mal à comprendre l’utilité de cette édition, même s’il faut reconnaître que l’objet est beau en mains …Il s’agit simplement d’une réunion de plusieurs nouvelles où une femme apparaît…La traduction des nouvelles est biscornue bien que correcte « la bande tachée »…par exemple n’éveille ni ne suscite autant l’intérêt et le mystère, que « la bande mouchetée », n’est il pas? Serait- ce méchant de dire que cette édition semble commerciale en marge d’une date festive (idée cadeau…) la femme ne jouant dans l’oeuvre doylienne qu’un rôle subalterne, misogynie mise à part.

    J'aime

    • Méloë dit :

      Je pense que la publication de ce recueil arrive au terme d’une réflexion approfondie du compilateur (du moins, je veux le croire) et c’est justement cette réflexion qui peut être intéressante. Je suis tout à fait d’accord que si les textes sont simplement publiés à la suite les uns des autres, la chose ne présente pas grand intérêt. Mais si l’on a la possibilité d’accéder à la démarche du compilateur, au cheminement de son raisonnement, aux raisons de son choix… cela peut être très intéressant.

      Et puis j’aime aussi l’idée de choisir un thème inattendu pour cette compilation. Bref, s’il s’agit peut être d’une simple opération commerciale, je serais déçue c’est certain, mais je préfère accorder le bénéfice du doute aux éditions Omnibus !

      J'aime

      • brett abberline dit :

        au risque de vous paraître …je crois que c’est simplement commercial pascale en l’occurence. Le titre en tout cas est mal choisi et porte à confusion…Sans parler de la couverture qui laisse apparaître un Holmes pas vraiment à son avantage physiquement pour emporter autant,tous les suffrages féminins. Une jolie photo ce cumberbatch eut été plus…Faut il voir par ailleurs un clin d’oeil au Baron Gruner…qui collectionnent les photos de des conquêtes juste pour briller en société et…se reçoit de l’acide en plein visage….le défigurant à vie dans une des nouvelles.

        J'aime

        • Méloë dit :

          Je reconnais que le titre est plutôt maladroit (cela-dit, c’est lui qui a attiré mon attention sur l’ouvrage. Je me demandais vraiment bien ce dont il pouvait s’agir !).

          Et si l’aspect commercial est indéniable mais après tout attendu, pourquoi éditer un ouvrage si l’on ne cherche pas à le vendre de la façon la plus efficace, il n’est peut-être pas le seul en cause dans cette publication.

          J'aime

  4. belette2911 dit :

    En voyant le titre, je m’attendais à une partouze ! Oui, Violet Hunter est un personnage important !

    Aimé par 1 personne

    • brett abberline dit :

      Scoop: les éditions Omnibus nous préparent une sortie pour Noël avec une nouvelle traduction: « Les neuf pipes de sherlock holmes »  » Solution à neuf pour cent «  »Les neuf pépins d’orange » non soyons sérieux lol…Une étude de la condition féminine par exemple sous l’ère victorienne ou bien encore au travers des nouvelles de Conan Doyle eut été plus édifiante ou bien encore l’étude de la criminalistique féminine à l’époque, étaient-elles plus victimes que criminelles? Le titre de cette édition donne à penser que Holmes aurait eu neuf aventures ou idylles, on sait bien qu’il en a aimé une et elle les vaut toutes : Irène, véritable fantasme !

      Aimé par 1 personne

      • belette2911 dit :

        Irene, LA femme, THE woman… *mode groupie enclenché*

        Je veux bien les 9 pipes… Dommage que Conan Doyle n’ait pas approfondi les non-droits des femmes dans ses enquêtes, ça aurait fait un petit truc en plus… Un peu comme Anne Perry le fait.

        Les 9 femmes, ça fait un peu Barbe-Bleue… comme si Holmes les avait marié et les avait tuées 😛

        J'aime

        • brett abberline dit :

          Oui tout à fait d’accord avec vous bellette, mais perso je trouve cette édition trop commerciale, c’est pour cela que mes coms…sonnent ironiques…Lol Personnellement je me rappelle que lorsque j’ai découvert la série par exemple avec Jérémy Brett, je portais une attention très particulière aux femmes qui apparaissaient dans la série, les costumes, les coiffures…Et malgré la mode de l’époque lointaine…et bien qu’est -ce -qu’elles étaient belles!!! Vous voyez comme il y a des thèmes à aborder, tellement que cela devient pléthore et à la fois super intéressant! Vous voyez comme il y a matière à études et à bouquins tous plus intéressants les uns que les autres…Là, omnibus nous gratifie d’un truc commercial juste avant Paques…Je vous dis bientôt nous aurons les neuf pipes croyez moi….Bon Week à vous. Bisous

          Aimé par 1 personne

          • belette2911 dit :

            Évidemment que tout cela est commercial, le monde ne tourne qu’autour du business, d’ailleurs, ça me fait penser qu’il serait temps que j’écrive le bouquin sur les neuf pipes afin qu’il sorte pour Nowel 2015.

            Pour la personne atteinte de collectionnite aiguë telle que moi, c’est tentant, mais je ne tomberai pas dans le panneau de ce marketing infâme !

            Par contre, s’ils avaient édité un bouquin avec les habits de l’époque, pour les femmes, les hommes, là, j’aurais couru pour l’acheter ! 😛

            Bon, on écrit une lettre de protestation aux éditions Omnibus ??

            Bon week-end de Pâques puisqu’omnibus a fait la cloche 😉

            J'aime

  5. Ida dit :

    Hello Mesdames

    Je m’incruste dans le débat… 😉

    Je ne jetterai pas la pierre sur la dimension commerciale du choix éventuel de la période pour lancer le livre. Le cinéma fait attention à ses dates de lancement… et tous les éditeurs aussi. Ça fait parti du jeux de la vente des produits. Quand on sort un livre c’est en espérant qu’il soit acheté (voire lu!)… et personne n’est forcé de l’acquérir! 🙂

    Mais en revanche je comprends qu’on puisse s’interroger sur ce parti pris thématique pour rassembler des nouvelles qui n’étaient pas publiées ensemble par l’auteur. Peut être était ce justement une façon d’essayer de mettre les femmes à l’honneur dans les aventures d’un héros peu réputé les aimer? Que cela puisse avoir l’effet contraire est possible puisqu’en effet ce recueil souligne le côté quelque peu subsidiaire des femmes chez Conan Doyle.

    Pour la condition de la femme dans la période victorienne ou holmesienne… il faut bien reconnaître que c’est loin d’être formidable! Les aventures d’Enola Holmes ou les romans moins légers d’Ann Granger (un intérêt particulier pour les morts) insistent bien sur cette question. Je recommande particulièrement les seconds aux lectrices adultes.

    Le fait est que Conan Doyle était un homme parfaitement de son temps… et l’éditeur qui édite du Conan Doyle doit il être tenu pour responsable du statut de la femme à cette époque. Ne nous trompons pas de cible quand nous exprimons notre agacement face à la façon dont nous étions traitées il y a un peu plus d’un siècle. Ou alors boycottons toute lecture qui ne serait pas féministe! 😀

    J’ai adoré la comparaison avec Barbe Bleue! C’est vrai que ce titre a quelque chose de tellement incongru et d’inattendu qu’il invite à multiplier les associations évocatrices! 🙂 Quand j’y pense… c’est surtout ça que je trouve à côté de la plaque: le titre du recueil qui laisse imaginer des choses sans rapport avec le contenu.

    Bon… c’est pas que je m’ennuie… mais demain… c’est chasse aux oeufs! Joyeuses Pâques à celles qui les fêteront!

    Aimé par 1 personne

  6. Dorothée dit :

    Depuis le temps que je clame sur tous les tons que Holmes est plus misanthrope que mysogyne (l’époque l’était, tout en ayant une Reine… paradoxe, vous avez dit paradoxe), et je suis d’accord avec toi, Violet Hunter est une femme forte et passionnante ! comme la Belle Irène qui a inspirée depuis une série de romans (ce que n’ont réussi aucune des « femmes » d’Arsène… sniff… 😉 ).

    Aimé par 1 personne

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s