Jean d’Aillon plonge Holmes et Watson au XVème siècle chez 10-18

Une étude en écarlate - Jean d'Aillon

Le 21 mai 1420, la reine de France signait un traité par lequel le roi Charles VI reconnaissait son gendre Henri V d’Angleterre héritier de la couronne de France. Un an plus tard, l’eau d’une fontaine voisine de la porte Saint-Honoré devint rouge et le peuple resta convaincu qu’il s’agissait du signe précurseur de quelque désastre.

Au même moment, Edward Holmes, clerc et demi-frère du baron de Roos tué à la bataille de Baugé, est chassé de l’hôtel parisien de son seigneur. Ne pouvant rentrer en Angleterre, Holmes trouve logis chez maître Bonacieux, greffier au Châtelet et zélé partisan bourguignon, où il partage la chambre de Gower Watson, un archer blessé à la bataille d’Azincourt.

Dans un Paris où règnent la faim, le froid et la misère, Edward Holmes devra mettre à jour un terrible complot dans lequel les conjurés veulent entraîner son ami Gower Watson.

J’ai découvert, totalement par hasard, la sortie, hier, de ce nouveau roman de Jean d’Aillon, sur la page Facebook de l’éditeur : 10-18. 

Son titre, bien sûr, m’a immédiatement interpellée. Et lorsqu’en regardant la couverture de plus près j’ai découvert qu’il s’agit d’une nouvelle série retraçant les chroniques d’Edward Holmes et Gower Watson, j’ai aussitôt mené l’enquête pour en savoir plus.

Il s’agit donc du premier volume d’une série de romans policiers historiques, publiée dans la célèbre collection ‘Grands Détectives’. Or les ouvrages de cette collection sont toujours extrêmement vivants et vous donnent littéralement l’impression d’évoluer à l’époque dans laquelle ils se déroulent. Je n’ai jamais été déçue !

Je n’ai encore rien lu de Jean d’Aillon qui a pourtant publié de nombreux romans historiques mais je suis très curieuse de découvrir son interprétation du duo Holmes / Watson et j’espère vraiment être emportée par ce récit qui a d’ailleurs déjà rejoint mes étagères (j’ai craqué aussitôt après avoir découvert son existence). Vous laisserez-vous tenter à votre tour ?

NB : Un deuxième tome est déjà rédigé. Il sortira en 2016 sous le titre : Le chien des Basqueville.

Jean d’Aillon : blog – Facebook

Editions 10-18 : site officielFacebookTwitter

Acheter le livre sur Amazon

Infos : Les chroniques d’Edward Holmes et Gower Watson – Une étude en écarlate de Jean d’Aillon. Sortie le 5 février 2015 chez 10-18 dans la collection ‘Grands Détectives’. 504 pages. Edition numérique : 8€74 – édition papier : 8€80 (poche).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

12 commentaires sur “Jean d’Aillon plonge Holmes et Watson au XVème siècle chez 10-18

  1. Ida dit :

    Hello Méloë

    Hummm… Je suis perplexe. Votre jugement sur les livre est toujours plein de finesse donc je suis tentée de vous faire confiance… Et en outre j’aime beaucoup les romans développés dans un contexte historique fouillé (mention spéciale pour les aventures de Nicolas Le Floch, commissaire de police de Louis XV et Louis XVI se JF Parrot)… Et puis j’ai accueilli favorablement les deux premières saisons de Sherlock… donc… la transposition des aventures de Holmes et Watson dans le XVe siècle… ça devrait me plaire a priori…

    Et pourtant… je ne sais pas pourquoi mais je reste méfiante. Une question de principe… rien de rationnel… Juste un réflexe de puriste un peu crispée sans doute 😉 !

    Bon… on respire un coup… et à l’occasion on achète… pour voir et lui donner sa chance. On en reparlera à ce moment là!

    Un doute m’étreint cela dit : vu les titres… s’agit-il de réécritures des histoires originales de Conan Doyle (voilà j’ai trouvé! C’est ça qui m’inquiète!!!)? Dans ce cas… j’avoue que ça me gêne (la encore sur principe).

    A bientôt

    J'aime

    • Méloë dit :

      Je n’ai lu que quelques chapitres pour l’instant, alors je ne saurais encore dire si l’intrigue de ce roman est une simple réécriture du texte éponyme d’Arthur Conan Doyle, mais je ne le pense pas. En tous cas, pour l’instant tout laisse à penser qu’il s’agit bien d’une histoire originale mais dont les personnages en rappelleraient d’autres par leurs noms, leur histoire personnelle et leurs caractéristiques.

      Pour l’instant, je trouve cela très plaisant même si l’original reste inégalable.

      J'aime

  2. sheherazade2000 dit :

    je note, après tout ça ne fera qu’un livre de poche en plus et le thème m’intéresse

    J'aime

    • Méloë dit :

      Le thème est très intéressant en effet. Et moi qui pensait connaitre assez bien les événements de l’époque, je découvre qu’en réalité je n’en connais que les très grandes lignes. J’apprends énormément de choses.

      J'aime

  3. estellecalim dit :

    C4est très tentant tout ça ! Par contre, c’est un peu dommage que le livre numérique soit quasiment au même prix que le roman papier.

    J'aime

    • Méloë dit :

      C’est vrai que la différence est vraiment infime et j’ai été très surprise. Peut-être que le prix de la version numérique baissera d’ici quelques temps, lorsque le livre ne sera plus vraiment une ‘nouveauté.

      J'aime

  4. belette2911 dit :

    Je l’ai noté aussi et j’aurais aimé avoir ton avis… 😀 Raté !

    J'aime

  5. Mr Jean-Louis PORTELLI-MIKALEFF dit :

    je cherche: »le chanoine à la lèvre tordue », référencé dans « le chien des Basqueville », ma libraire
    me demande d’aller le lire sur internet, il n’est parait-il plus publié. Ayant pris un coup de »chaud »avec Elle; je préfère me renseigner. D’AILLON: J’adore tous ses livres qui, sont des moments de bonheur , aux amoureux de l’Histoire et des histoires, dont je fais partie, je les commande dés leur parution.

    J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s