Nouveau record battu pour les holmésiens !

Record Sherlock Holmes Leeds

443 sosies du Maître étaient réunis à Leeds, le 31 août 2014.

Fin août, se tenait à Leeds, en Angleterre, une manifestation un peu particulière. En effet, les fans de Sherlock Holmes du monde entier étaient invités à se réunir pour une journée de festivités holmésiennes dans le but de réunir des fonds pour le financement d’un centre de recherche sur les maladies neurodégénératives.

Dès 12h, musique, saynètes théâtrales, séances de dédicaces et autres réjouissances étaient proposées aux participants qui, en échange des frais d’entrée, avaient reçu chacun une pipe, une loupe et un deerstalker afin de participer à un record pour le moins original : réunir le plus grand nombre de personnes habillées en Sherlock Holmes en un même lieu. 

Des tentatives semblables avaient déjà été organisées par le passé, qu’il s’agisse de super-héros ou de personnages de jeux vidéos par exemple. Afin que le record soit battu, 250 sosies du Maître devaient être rassemblés. Ce sont finalement 443 participants qui ont été enregistrés par la World Record Academy.

Une tombola a également permis à quelques chanceux de repartir avec des goodies uniques signés par les membres de l’équipe de Sherlock qui soutenait cette manifestation.

Si vous avez eu la chance de participer à cet événement exceptionnel, n’hésitez pas à partager votre expérience !

Sherlock World Record : site officiel

Source : World Record Academy.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

7 commentaires sur “Nouveau record battu pour les holmésiens !

  1. Rouge velours dit :

    C’est géant! Je ne savais pas que cet évènement existait! Si Sir Arthur Conan Doyle pouvait voir ça!
    Bises

    J'aime

  2. Ida dit :

    Arrrrg!!!!!! Comment peut on oser se dire sosie de Sherlock Holmes en portant un deerstalker et une pipe calebasse totalement anachronique et qui n’existent même pas dans le canon!!! Ces attribus ont échu à Holmes pour les besoins d’un film et ce look lui est resté… C’est un peu comme la tenue rouge du père noël inventé pour une pub coca-cola… Alors qu’initialement il ne s’agissait que de Saint Nicolas (devenu Santa Klauss outre Atlantique) qui était habillé en évêque.

    Bref… Ce Holmes de légende n’a rien à voir avec le Holmes originaire, et j’avoue être toujours très ambivalente avec cette représentation qui perdure alors qu’elle n’est fondée sur pas grand chose.

    Pour reprendre le commentaire de Rouge Velours, justement… Je ne sais pas ce que Conan Doyle penserait de ça. Il ne reconnaîtrait pas son personnage à travers ces attribus là.

    Bon… mon quart d’heure de puriste inquisitoriale est passé…

    A bientôt

    J'aime

    • Méloë dit :

      Bonjour Ida,

      Merci d’avoir partagé votre avis avec nous. Vos commentaires sont toujours développés et argumentés, c’est un bonheur de les lire.

      Cependant, pour une fois, je dois dire que je ne suis pas d’accord avec vous. Certes, le deerstalker, la pipe calebasse, l’inverness ne sont pas des attributs du personnage tel qu’on le découvre dans le Canon et à ce titre, je suis la première à râler lorsque je vois Holmes affublé de tous ces accessoires dans une adaptation de ses aventures. Par définition, l’on sait à qui on a affaire. Nul besoin donc, de forcer le trait. le personnage doit se fondre de son mieux dans l’époque reconstituée.

      En revanche, lorsqu’il s’agit d’une forme de communication avec le public, cela ne me dérange pas, bien au contraire. Entre holmésiens, chacun sait ce qu’il en est et alors la chose tient plus du clin d’oeil, de la complicité partagée : on se moque gentiment d’un cliché.
      Vis à vis d’un public profane, c’est un formidable outil de communication pour attirer les foules, quitte à leur expliquer dans un second temps d’où viennent ces accessoires : les gens adorent apprendre ce genre d’anecdotes.
      Qu’on le veuille ou non, le temps et les médias ont fait leur oeuvre et ces éléments sont désormais indissociables du personnages et permettent à tout un chacun de l’identifier immédiatement. S’habiller en Sherlock Holmes de nos jours, tient de toutes façon du déguisement : une tenue plus authentique sur le plan historique, n’aurait rien de spontané aujourd’hui. Alors quitte à se déguiser, autant forcer le trait, car c’est l’identification qui importe, à mon sens. Ce costume attise la curiosité et pousse les gens à venir voir ce dont il s’agit. Habillez une personne d’une parfaite reconstitution de costume victorien et placez là au milieu d’une foule : qui identifiera spontanément Sherlock Holmes ? Les gens regarderont cette personne au singulier costume, mais auront vite fait de passer leur chemin. Habillez maintenant cette même personne avec une version caricaturale de l' »uniforme » holmésien : les gens identifieront immédiatement le personnage et viendront discuter avec le mannequin d’un jour. j’en ai fait l’expérience personnellement.

      Alors voilà, ces accessoires sont peut être apocryphes et ridicules mais j’y suis attachée quelque part et je crois qu’ils peuvent rendre service au personnage.

      Bien, je n’espère aucunement vous avoir ralliée à ma vision des choses. C’est la divergence des opinions qui fait leur richesse et leur intérêt, mais votre commentaire m’a donné l’occasion de mettre des mots sur une réflexion personnelle, alors je ne pouvais pas manquer cette occasion.

      J'aime

      • Ida dit :

        Vous m’avez convaincue!

        Vous avez raison Meloë. Même si le costume n’est pas très canonique tout ce qui permet de donner envie au public de découvrir le canon et de maintenir bien vivant son attrait a son intérêt.

        J’aime bien faire ma râleuse puriste de temps en temps… mais je le concède… André Rieux a fait découvrir certaines pages du classique et donné envie à un certain public éloigné de ce genre de musique de vouloir en connaître davantage! Alors… si la pipe calebasse (fumer n’est quand même pas bon pour la santé) et le deerstalker fédèrent… why not.

        Mettre Holmes sous cloche comme une vieille antiquité fragile qu’il ne faut toucher sous aucun prétexte est le meilleur moyen de le condamner à l’oubli sous la poussière!

        Faudrait que je pense à m’offrir un deerstalker un de ces jours tiens… 😉

        J'aime

        • Méloë dit :

          Je vous rassure, je suis une grande râleuse aussi ! Ca fait du bien de râler de temps en temps et votre comparaison avec André Rieux m’a beaucoup amusée. Elle ne m’aurait pas spontanément monté à l’esprit, mais elle tient la route !

          J'aime

  3. belette2911 dit :

    excellent !! 😀

    J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s