Les dossiers secrets de Sherlock Holmes – June Thomson

The Secret Journals of Sherlock Holmes - June Thomson

Les dossiers secrets de Sherlock Holmes…

Pour diverses raisons, le docteur John H. Watson avait préféré soustraire à la publication le récit de certaines enquêtes menées par son célèbre ami Sherlock Holmes. Mais ces notes inédites, après bien des avatars, ont été sauvegardées grâce aux soins d’un autre Watson, docteur en philosophie. Il a légué les précieux textes à sa nièce, qui a décidé de les publier.

Ainsi le voile se lève-t-il aujourd’hui sur des énigmes auxquelles l’œuvre de sir Arthur Conan Doyle ne faisait que de brèves allusions pour le plus grand plaisir des fanatiques du Maître, toujours aussi fascinés par les extraordinaires déductions du cerveau le plus puissant de toute la littérature policière.

L’avis du consulting blogger…

C’est Dorothée qui m’a offert ce livre il y a quelques temps, me proposant une lecture commune dans la foulée. Nouvelle après nouvelle nous avons partagé nos impressions et vous pouvez retrouver son billet juste ici. Pour ma part, j’ai trouvé la plupart de ces textes divertissants mais ils m’ont laissée sur ma faim.

Pourtant, ça commençait plutôt bien avec un gros travail effectué pour contextualiser la publication de ces textes, expliquer leur provenance et pourquoi ils n’étaient pas entrés dans le Canon. En cela, j’ai trouvé la préface du Docteur Aubrey Watson bien tournée et attrayante. En quelques lignes on apprend comment ces textes sont parvenus jusqu’à nous et le procédé a beau être simple et éculé, cela fonctionne et le lecteur est d’autant plus impatient de découvrir ces inédits apocryphes. 

De même, des références chronologiques à diverses aventures canoniques sont régulièrement glissées au fil du recueil. Cela permet de mieux situer ces récits, de les articuler avec les aventures authentiques et leur apporte donc une certaine crédibilité. C’est un changement heureux par rapport aux trop nombreux pastiches n’ayant aucune ancre chronologique ou bien très vaguement situés pendant la durée du hiatus.

Ici le Docteur Aubrey Watson a choisi de publier des aventures évoquées en passant dans le Canon, les fameuses untold stories, sans nécessairement s’intéresser aux plus célèbres ou remarquables. Bien souvent c’est l’histoire se cachant derrière une remarque des plus anodines de John Watson que l’on découvre mais c’est justement cela qui est intéressant.

J’imagine enfin que c’est toujours dans le même but, d’attester l’authenticité des ces diverses nouvelles, que les notes en bas de page ont été intégrées. Malheureusement ces dernières m’ont totalement rebutée. Elles sont hyper nombreuses (jusqu’à 14 pour une nouvelle d’une cinquantaine de pages) et totalement superflues et inintéressantes à mon goût.

Ces notes insérées par le Docteur John F. Watson (l’oncle d’Aubrey, qui a collecté ces nouvelles sans les publier) sont là pour apporter des précisions historiques ou canoniques. J’ai personnellement trouvé qu’elles alourdissaient plus la lecture qu’autre chose, surtout qu’au début je les lisais sytématiquement, pestant à chaque fois mais pour autant incapable de m’en empêcher.

Quant à l’appendice, que l’on doit également au Docteur John F. Watson, j’avoue que je ne m’attendais pas à trouver un tel texte dans ce recueil. Le collectionneur nous propose une courte étude de son cru ayant pour objet l’identité de la seconde Madame Watson. J’ai aimé cet ajout car il donne une certaine originalité à l’ouvrage, d’autant plus que celui-ci en manque cruellement par ailleurs. Cela accrédite également l’histoire selon laquelle c’est bien le fruit des travaux de cet autre Docteur Watson que l’on découvre entre ces pages.

Tous les éléments précédemment cités concourent à mettre en place une certaine cohérence entre les divers éléments du recueil, jusque dans les moindres détails et c’est vraiment un aspect qui m’a plu. Rien n’est laissé au hasard, aucun fil ne traine et c’est le gros point positif que je retiens de ma lecture.

En revanche, pour ce qui est des nouvelles en elles-mêmes, autant j’étais hyper impatiente de les découvrir, autant mon enthousiasme est assez vite retombé. C’est dommage parce que j’ai trouvé ces divers textes plutôt bien écrits et très plaisants à lire après un court temps d’ajustement à un style qui m’a d’abord semblé bien moderne pour l’époque à laquelle ces récits sont censés avoir été rédigés. 

Le fait est que bien trop souvent j’ai trouvé les déductions de Holmes un peu faiblardes et la solution du mystère évidente dès les premières lignes. Du coup, même si le thème de certaines nouvelles semblait assez original au départ (comme dans ‘La tragédie Addleton’ où il est question d’archéologie ou encore ‘La rixe à bord du Friesland’ où Holmes et Watson sont confrontés à des ennemis déterminés), mon intérêt retombait à chaque fois assez vite. D’autant plus que dans ce dernier texte, Watson ne se montre pas particulièrement futé…

Le truc c’est que chaque personnage a un comportement archétypal et tellement peu subtil qu’il suffit d’une rencontre pour que l’on saisisse le rôle qu’il assume dans l’histoire. Qu’il s’agisse de la terrible mégère dans ‘La démence du colonel’ ou bien de l’avocat cupide dans ‘La succession Smith-Mortimer’, on comprend immédiatement où les personnages veulent en venir et l’étendue de leur pouvoir. 

De même les procédés de détournement de l’attention (‘L’affaire du millionnaire persécuté’), ou de boîtes à double-fond (‘Le brocanteur terrorisé’) employés par les protagonistes sont éculés. Alors certes ils sont plutôt bien mis en scène et j’ai pris plaisir à lire chaque nouvelle mais là encore tout était bien trop limpide, bien trop tôt. Bilan, à partir de là, pas besoin d’être Sherlock Holmes pour saisir ce qui se trame et déduire la suite des événements.

En bref…

Un recueil de nouvelles apocryphes divertissantes mais manquant bien souvent d’originalité et de subtilité. Dommage parce que la plume est agréable et un réel effort d’intégration au contexte canonique est présent.

Lecture Commune : le billet de Dorothée.

Acheter le livre sur Amazon

Infos : Les dossiers secrets de Sherlock Holmes de June Thomson. Titre original : The Secret Journals of Sherlock Holmes. Version française épuisée. Version originale (rééditée 24 septembre 2012), 320 pages, édition numérique : 5€59 – édition papier : 11€18.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

7 commentaires sur “Les dossiers secrets de Sherlock Holmes – June Thomson

  1. Ce livre a l’air intéressant malgré un avis un peu mitigé. J’aime souvent les nouvelles donc pourquoi pas surtout que je commence doucement à lire en anglais!
    Moment de superficialité : j’adore la couverture! 😉
    Bonne soirée!

    J'aime

    • Méloë dit :

      Il est au moins très divertissant. D’autre part, les textes étant courts, ça peut être effectivement un bon moyen de progresser dans la lecture en anglais. Et j’aime aussi beaucoup la couverture.

      J'aime

  2. sheherazade2000 dit :

    compte tenu de ton avis mitigé et vu ma pal étant exponentielle, je préfère passer 😉

    J'aime

  3. belette2911 dit :

    Tiens donc… June Thomson est dans les étagères… Et Babelio, dans sa grande mansuétude, me signale que sa correspondance en français est « Les dossiers secrets de Sherlock Holmes » !

    Je vois… Lu il y a belle lurette et je ne me souviens plus de tout les détails. Ma critique n’était pas mauvaise car basée sur ma première impression, lors de ma découverte de ces romans (j’avais dansé de joie).

    Je possède aussi de cette auteur « Les carnets secrets de Sherlock Holmes » et « Watson et Holmes ».

    Mais ta cover est plus jolie que la mienne…. :/

    J'aime

    • Méloë dit :

      J’ai été un peu rude dans ma critique parce que le tout manque d’originalité mais j’ai vraiment trouvé ça divertissant ; juste un peu en dessous de ce que j’espérais. Et je pense aussi qu’en discuter avec Dorothée m’a poussée à faire plus attention aux défauts qu’en temps normal.

      J'aime

      • belette2911 dit :

        Lu quand j’étais jeune et plus coulante que maintenant dans mes lectures…

        Si on espère beaucoup, on est déçue ensuite ! Toujours l’éternel problème…

        J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s