Sherlock : l’enquête – 8 Art City – 2014

docu Sherlock l'enquête

Sherlock : l’enquête…

À travers les interviews de l’équipe de la série (Mark Gatiss, Steven Moffatt, Toby Haynes, Lara Pulver, Benedict Cumberbatch, Martin Freeman) et d’un spécialiste incontesté de Sherlock Holmes (Thierry Saint-Joanis, président de la SSHF), Sherlock : l’enquête permet de découvrir les origines de la série, comment les acteurs ont été choisis, comment les histoires de Sherlock Holmes ont été modernisées, comment se déroule le tournage et ce que réservent les nouveaux épisodes.

L’avis du consulting blogger…

Ce documentaire a été spécialement tourné à l’occasion de la diffusion française de la saison 3 de la série Sherlock. Il a été diffusé lors d’une soirée dédiée à la série, le 3 avril dernier. Je vous avoue que je n’étais pas forcément très impatiente de le découvrir. Je crois que je ne me suis toujours pas faite à la petite déception qu’a représenté pour moi cette saison, si bien que je n’ai découvert ce court programme inédit que quelques jours après sa diffusion originale. Bilan, s’il ne fait pas vraiment dans l’originalité, j’ai finalement trouvé ce doc’ plutôt sympa.

L’idée de Romain Nigita et Alain Carrazé était visiblement d’emmener les spectateurs français dans les coulisses de la série. Pour ce faire, entre inédits et réemplois, on découvre des interviews des deux créateurs, mais aussi des acteurs, d’un réalisateur et du président de la SSHF, le tout émaillé de très nombreux extraits directement tirés de la série. 

On apprend ainsi tout un tas de petites choses sur la genèse du projet et le tournage des épisodes, tout cela en lien avec les textes originaux. En soi, pas grand chose de nouveau pour ceux qui s’intéressent à la série depuis le début mais le résultat reste plaisant à regarder.

Le fait est que j’ai énormément aimé les interventions de Toby Haynes, qui a dirigé ‘The Reichenbach Fall’. Son enthousiasme est terriblement communicatif et j’ai beaucoup aimé la façon dont il évoque la série et son travail sur cette dernière. Il est passionnant et quand vient la fin de son interview on voudrait pouvoir poursuivre la discussion avec lui tant il y aurait de choses à échanger sur le sujet. D’autant plus que cette interview était une vraie découverte pour moi, ce qui n’était pas forcément le cas pour les autres.

Autant le dire clairement, si je n’ai pas été totalement subjuguée par ce docu, c’est en raison du peu d’informations inédites qu’il apporte. En revanche, cette ‘lacune’ quelque part m’a permis de me concentrer sur un point peut être moins évident à discerner au premier coup d’œil mais qui m’a beaucoup plu : la construction de ce documentaire que j’ai trouvée très réfléchie et maîtrisée.

J’ai aimé en particulier la façon dont les interviews de Steven Moffat, Mark Gatiss et Thierry Siant Joanis se répondent et se complètent. Tandis que les deux créateurs nous parlent de l’origine de la série, de leurs sources d’inspiration… le président de la SSHF recontextualise le tout par rapport au Canon et aux adaptations précédentes. 

J’ai par exemple beaucoup aimé que soit rappelé le fait que la modernisation finalement colle avec l’esprit des textes originaux, incroyablement inscrit dans leur époque, dans lesquels Holmes utilise touts les moyens techniques, scientifiques à sa disposition, en développant même certains lui-même.

De même, j’ai trouvé que les extraits choisis étaient tout à fait appropriés, bien placés. Ils répondent souvent parfaitement à ce qui a été dit quelques secondes auparavant, et apportent une touche d’humour. Bilan, l’ensemble est cohérent et structuré, ce qui n’est pas forcément le cas du second doc’ diffusé ce soir là et justement c’est suffisamment rare et important à mes yeux pour mériter d’être souligné.

Un dernier point qui m’a énormément plu dans la construction du documentaire est sa division en plusieurs parties, à l’image d’une enquête judiciaire. Le documentaire se referme ainsi sur l’évocation de la saison 3 sans qu’il n’en ait été question auparavant. C’est une bonne idée parce que du coup, il n’y a pour le spectateur vraiment aucun risque de se faire spoiler par accident. C’est une précaution toute simple, mais qui mérite d’être saluée.

Romain Nigita et Alain Carrazé ont compris ce que c’est d’être spectateur et c’est chouette. On peut donc regarder le docu sans risque et simplement s’arrêter avant la partie intitulée ‘les nouvelles enquêtes’ si l’on n’ a pas encore vu ces nouveaux épisodes et que l’on ne veut rien savoir à leur sujet. De toutes façons, les spoilers sont vraiment minimes, hein, mais le spectateur est respecté et ça c’est quelque chose qui me plait vraiment.

Pour finir sur un point anecdotique, c’est Gilles Morvan, la voix de Sherlock pour les habitués de la VF qui dit le commentaire. De mon côté, regardant la série en VO, je n’associe pas spontanément sa voix à celle du personnage, mais j’ai trouvé que c’était une bonne idée, un petit bonus sympathique pour les fans.

En revanche, j’ai un peu regretté le doublage des interviews. Certes c’était un documentaire conçu dès le départ à l’intention des spectateurs français, mais j’aurais vraiment préféré une VO sous-titrée par ce que j’aurais voulu découvrir directement les propos des intervenants et pas juste l’interprétation qu’en fait le traducteur.

Je précise qu’il ne s’agit aucunement de remettre en cause le travail de ce dernier mais je préfère toujours avoir accès à l’original lorsque cela est possible. Sans compter que du coup, les intervenants n’avaient pas la « bonne » voix et du coup c’était assez bizarre.

En bref…

S’il ne vient pas révolutionner les connaissances que l’on peut avoir sur la série, ce documentaire est tout de même intéressant. En revanche, je suis un peu sceptique face à son positionnement en deuxième partie de soirée. Je l’aurais plus vu comme une introduction à cette nouvelle saison, pour ma part…

8 Art City : site officielFacebookTwitter

Infos : Sherlock : l’enquête. Documentaire réalisé par Romain Nigita et Alain Carrazé. Diffusé le 3 avril 2014 sur France 4.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 commentaires sur “Sherlock : l’enquête – 8 Art City – 2014

  1. belette2911 dit :

    J’ai bien aimé la saison 3, malgré ses défauts (je l’attendais depuis longtemps que j’aurais pas voulu être déçue, ça m’aurait fait trop mal). Le docu, bien aimé aussi la construction, bien que, comme toi, je déplore que l’on n’ait rien appris de vraiment transcendantal.

    L’autre docu, celui qui suivait, je ne l’ai pas encore regardé, ce sera pour vendredi soir. 😉

    J'aime

    • Méloë dit :

      Ben moi, je n’ai toujours pas réussi à décider ce que j’en ai pensé de cette saison… Je passes mon temps à changer d’avis en ce moment en fonction de ce qui prend le plus d’importance dans mon esprit : les bonnes trouvailles et moments d’humour ou bien tous les trucs qui m’ont agacée. Ca dépend énormément de mon humeur du jour, en fait.

      J'aime

      • belette2911 dit :

        Mon homme a détesté l’épisode 3, avec Magnussen ! Pas l’homme, mais ce que les réalisateurs ont fait quand Sherlock fait une mort clinique !

        Bref, ça le faisait chier, alors qu’avant, il regardait un peu la série avec moi (mais il n’est pas fan).

        Je suis aussi un peu partagée, penchant plus vers le « j’aime » que vers le « j’aime pas » et j’ai aussi des trucs qui m’ont agacés. Chouchou a trouvé un peu trop fort le coup de madame Watson qui est une ancienne « espionne »… il a dit « et puis quoi encore ».

        Vous vous entendriez bien sur cette saison 3 pour la critique ! 😆

        J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s