Les lunes de sang – Anaïs Cros

Lunes de sang - anaïs cros

Les lunes de sang…

Evrahl, nain et médecin, a perdu toute sa famille lors de la guerre des Vingt Lunes. Décidé à les venger, il se rend à Lunargent, cité royale de Mortelune, pour y comploter l’assassinat du roi Torn, responsable à ses yeux de la mort des siens. S’installant au coeur de la cité, il partage le logement d’un étrange personnage…

L’avis du consulting blogger…

C’est grâce au Chevalier Altamont Dupin, du CHOP que j’ai découvert l’existence de cette saga de fantasy, il y a quelques semaines. Justement, pourquoi j’en viens à vous parler de fantasy sur ce blog ? A priori on est bien loin de l’univers de Sherlock Holmes, non ? Et pourtant…

Relisez bien le synopsis : un médecin blessé à la guerre qui s’installe en ville et prend pour colocataire un excentrique personnage. Cela ne vous dit rien ? Et si j’ajoute que cet étrange personnage est un génie de l’observation et de la déduction, scientifique à ses heures perdues, lorsqu’il n’est pas invité à résoudre des mystères, ayant même créé pour cela sa propre profession ? J’imagine que vous commencez à voir ce qui se trame…

Bref, quand j’ai découvert ça, je n’ai pas pu résister un instant et j’ai commandé le premier tome. Après réception, j’ai été un poil refroidie par sa taille parce que c’est un bon petit pavé et je n’ai pas forcément énormément de temps pour lire en ce moment. Mais la tentation a été plus forte et j’ai cédé à la curiosité. 

Bilan, c’est un énorme coup de cœur. Non seulement la reprises de divers éléments de l’univers holmésien et délicieuse et brillamment menée mais en plus il y a longtemps que je n’avais pas autant pris mon pied avec un roman de fantasy.

Le truc que je craignais un peu c’est que la transposition ne soit trop littérale, qu’Anaïs Cros nous propose une fanfiction sympathique, mais une fanfiction tout de même. Une sorte de ‘Holmes et Watson chez les elfes’, avec une histoire originale mais sans réel retravail sur les personnages. Or là, elle réussit à reprendre juste ce qu’il faut d’ingrédients pour que l’on reconnaisse immédiatement dans quelle mesure Holmes et Watson lui ont servi de base tout en créant réellement des personnages originaux.

Le caractère, le comportement de Listak et d’Evrahl est parfaitement étudié, en accord avec celui de leurs modèles, les allusions sont nombreuses et pourtant ce ne sont pas de simples copies. Ils ont tout deux une histoire, un caractère que l’on découvre au fil des pages totalement inédits et l’on finit par s’intéresser et s’attacher à eux, à leurs aventures pour eux-mêmes. On reconnait évidemment Holmes derrière Listak et Watson derrière Evrahl et pourtant à aucun moment une confusion ne s’installe. J’ai du mal à l’expliquer clairement mais c’est vraiment très subtil et brillamment réussi.

Quant à Amhiel, on ne la confond pas bien longtemps avec Mrs Hudson. J’ai beaucoup aimé cette jeune femme pleine de ressources, qui cache bien son jeu au départ. Je me demande un peu comment va évoluer le trio par la suite… En tous cas, ils forment une sacré équipe même si j’étais au départ un peu méfiante à son égard, gênée de son ‘intrusion’ dans la relation Listak/Evrahl.

J’espère juste que Listak continuera a se montrer totalement inintéressé par les avances de la jeune femme parce que je crois que je serais vraiment déçue dans le cas contraire. Je sais bien qu’il n’est pas vraiment Holmes mais c’est un trait de caractère du personnage que j’aimerai vraiment voir conserver dans cette saga.

Je suis également totalement conquise par l’évolution des personnages et le développement de leur psychologie au cours de ce premier volume. Anaïs Cros prend le temps de livrer les informations à leur sujet peu à peu et de les faire évoluer chacun à son rythme au fil de l’évolution leur relation. Alors c’est moins évident pour Listak parce que l’on n’accède jamais qu’à ce qu’il veut bien dévoiler, mais c’est vraiment flagrant pour Evrahl.

L’évolution du personnage au cours des quelques mois de l’histoire est passionnante et très intéressante. Le temps, les rencontres façonnent littéralement le personnage et j’ai trouvé l’évolution de son comportement, de ses réactions et prises de décisions très crédible. Il n’y a pas de revirement inopiné et les choix qu’il fait à la fin du volume sont tout à fait cohérents avec la façon dont il a évolué au fil du temps.

C’est cela aussi qui contribue à réellement détacher Listak et Evrahl de leurs modèles, à leur donner une vie propre et j’espère vraiment que cet aspect sera tout aussi soigné dans les volumes suivants. Il reste encore énormément de choses à apprendre à leur sujet, il leur reste beaucoup de chemin à parcourir sur le plan de leur relation et j’ai vraiment envie que tout cela soit décrit soigneusement en laissant aux personnages le temps nécessaire à cette évolution. A ce sujet, le dernier livre constituant ce premier tome, riche en rebondissements et en émotions, est très prometteur. Le dernier dialogue entre les deux compagnons, en particulier, m’a énormément touchée.

Mais assez parlé des personnages, aussi fascinants soient-ils. Comme dans le Canon, c’est sous la plume d’Evrahl que nous découvrons l’histoire et c’est un procédé tout à fait adapté aux événements relatés dans ce volume. On comprend ainsi mieux le nain, ses doutes, ses décisions et surtout on partage ses interrogations.

Tout semble assez évident au début dans ce complot lancé contre le roi et puis on se rend compte que finalement on ne maîtrise pas tout et qu’un certain nombre de personnes ont des choses à cacher et que l’on s’embarque dans une aventure aux implications bien plus larges. Cela est d’ailleurs confirmé par l’épilogue qui laisse le choix au lecteur d’arrêter son aventure sur ces questions ou bien de poursuivre dans le volume suivante sa découverte des mémoires d’Evrahl.

Globalement, le monde et l’histoire mis en place par Anaïs Cros dans ce premier volume sont assez simples et pourtant j’ai été immédiatement captivée parce qu’Evrahl est un excellent conteur, que l’on s’attache très vite à lui et qu’on veut toujours en savoir plus (à tel point que même en dehors de mes périodes de lecture, je continuais à évoluer dans cet univers, imaginant ce qui allait se passer ensuite ou bien le rôle que j’aurais dans un tel univers, ce que je dirais aux personnages…).

Il entreprend son récit des années après le déroulement des faits. C’est donc qu’il a survécu et a plus ou moins trouvé la paix mais comment, dans quelles conditions, après combien de temps ? Et qu’est-il advenu de Listak ? Autant de questions qui accrochent le lecteur sur la durée. On sent dès le départ que l’on s’embarque dans un cycle relativement long, du coup c’est une bonne chose de démarrer de façon assez simple.

Et puis, dans la tournure du récit d’Evrahl, ou dans les péripéties vécues par les personnages, les allusions au Canon holmésien sont également bien présentes et réutilisées de façon intelligente, telles qu’elles ne semblent pas dissonantes dans cet univers original.

Je ne veux pas en dire plus pour ne pas vous spoiler, mais certaines scènes et descriptions devraient vous donner le sourire tant elles en évoqueront d’autres pour vous si vous avez lu un certain nombre d’aventures… Je serais d’ailleurs curieuse de savoir comment un lecteur non holmésien ressent cette lecture…

Enfin, un dernier mot sur la plume d’Anaïs Cros (ou devrais-je dire d’Evrahl ?). Ca n’est pas toujours un point sur lequel je m’arrête dans mes chroniques, mais ici j’avais vraiment envie d’en parler par ce que là encore, c’est une excellente surprise et c’est sans aucun doute l’un des ingrédients qui à contribué à me faire très rapidement plonger dans l’histoire.

Le vocabulaire est riche et précis, les scènes d’actions ne s’éternisent jamais et les descriptions sont suffisamment nombreuses pour que sans carte on arrive à se faire une idée précise des lieux évoqués. Moi qui disait au début de ce billet craindre d’avoir affaire à une fanfiction parmi tant d’autres, je ne pouvais pas d’avantage me tromper. Merci Thierry pour cette découverte !

En bref…

Enorme coup de cœur pour ce premier volume. Je me plonge d’ailleurs sans attendre dans la suite. Je n’arrête pas de bassiner mon entourage avec cet ouvrage depuis quelques jours ( à tel point que mon maître de stage a même commencé à en lire les premières pages lors de notre dernier rendez-vous) mais c’est vraiment LE coup de cœur de l’année pour l’instant. Alors craquez, c’est un ordre !

Les lunes de sang : tome 2, tome 3

Anaïs Cros : le blog de l’auteure

Acheter le livre sur Amazon

Infos : ‘Les lunes de sang’, tome 1 : les lunes de sang de Anaïs Cros. Sorti le 27 février 2011 chez Lokomodo. 700 pages. Edition numérique : 4€99 – édition papier épuisée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 commentaires sur “Les lunes de sang – Anaïs Cros

  1. Dorothée dit :

    je note … pour plus tard ! 🙂

    J'aime

  2. IDEM !!!!! cela ne me disait rien, mais après avoir lue l’article , maintenant j’ai envie de le lire !!!!!!! BONNE VENDEUSE héhé !!! très très convaincante !!!! ;’) :’D

    J'aime

    • Méloë dit :

      Ca rest avant tout un roman de fantasy, avec des nains qui se battent à coup de hâche et tout, hein. Donc il vaut mieux aimer ce type d’histoire à la base.

      J'aime

  3. Matilda dit :

    Bon et bien je n’ai lu que le début du billet parce que maintenant j’ai très envie de le lire.
    Bravo.

    J'aime

  4. belette2911 dit :

    Coucou !! J’avais déjà noté ce livre il y a longtemps, il avait d’ailleurs une autre cover, je pense.

    Un coup de coeur ? Je t’avoie que j’avais un peu peur de l’acheter, ne sachant pas à quoi m’attendre, mais je vois que je peux y aller tranquille 😉

    J'aime

    • Méloë dit :

      Tu dois l’avoir vu avec la couverture de l’ancien éditeur. Franchement, j’ai trouvé ça génial ! Je ne sais pas si tu aimes la fantasy à la base mais n’hésite pas.

      J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s