Sherlock Holmes saisi par la débauche – Roger Facon

Roger Facon - Sherlock Holmes saisi par la débauche

Sherlock Holmes saisi par la débauche…

Quand on apprend que Sherlock Holmes, le fameux consulting detective, a posé ses malles chez Madame Fifi, jeune et sémillante tenancière de bordel, on se dit que le jeu doit en valoir la chandelle…

Ce pastiche, qui invente une suite au ‘Rituel des Musgraves’, évoque sans détours la sexualité de Holmes ainsi que sa vocation d’écrivain libertin, dans un roman-hommage à la fois diaboliquement documenté et comique.

L’avis du consulting blogger…

Si j’ai entendu parler de cet ouvrage pour la première fois en lisant Le mystère Sherlock de J.M. Erre, j’avais totalement oublié son existence lorsque je l’ai trouvé au catalogue de ma bibliothèque. Son titre a immédiatement éveillé ma curiosité dans la mesure où personnellement, je n’assimile pas du tout Sherlock Holmes à une vie de débauche. Mais après tout, chacun est libre d’imaginer la vie privée qu’il souhaite pour ses personnages favoris, surtout quand le Canon livre finalement peu d’informations à ce sujet.

Bref, j’étais très curieuse quant à ce que pouvait proposer Roger Facon dans cet ouvrage. Saurait-il me me faire partager sa vision des choses ? Bilan, après  lecture je ne suis toujours pas convaincue par l’association et l’ouvrage dans son ensemble m’a laissée plutôt perplexe.

Le premier point qui m’a tout à la fois étonnée et déçue c’est que malgré son titre, il est finalement très peu question de Sherlock Holmes dans ce livre… Yes Sir, puisque c’est le nom sous lequel il est le plus souvent désigné n’apparaît jamais vraiment en personne et n’est finalement pas plus longuement évoqué que d’autres personnages. D’ailleurs, le lien avec ‘Le rituel des Musgrave’ promis en quatrième de couverture n’apparaît que bien tardivement…

Pourtant l’ouvrage n’est pas non plus dénoué d’intérêt. Roger Facon est véritablement une mine d’informations quant à la vie mondaine, artistique et ésotérique des Parisiens de la fin du XIXème siècle et l’on apprend énormément de choses sur ces thèmes au cours de l’enquête menée par le Vicomte de Fromencourt. Cependant, j’ai trouvé son cheminement terriblement alambiqué et j’ai plus d’une fois eu l’impression de perdre le fil.

En effet, deux récits s’alternent : d’une part le témoignage d’un souteneur ayant servi un temps de garde-du-corps / assistant à Sherlock Holmes, et de l’autre le journal intime d’un jeune noble, le Vicomte de Fromencourt. Pendant de longues pages on se demande quel peut bien être le lien unissant ces deux textes et surtout ce que Sherlock Holmes vient faire au milieu de tout cela…

L’enquête de Fromencourt est terriblement complexe et je ne suis pas certaine d’avoir toujours réussi à suivre le fil de sa pensée. On a littéralement l’impression d’avoir affaire aux élucubrations d’un fumeur d’opium, ce qu’il est par ailleurs. Dans la deuxième partie de l’ouvrage tout s’éclaircit plus ou moins, le lien entre les deux récits devient apparent  mais cela ne m’a pas empêchée de rester sur ma faim…

Plus qu’une suite au ‘Rituel des Musgrave‘, c’est une explication alternative à l’affaire que Roger Facon nous propose, mais le chemin pour y parvenir est bien tortueux. L’enquête relatée est un fouillis sans nom : on part d’un mystérieux tableau déposé chez le narrateur pour enquêter sur la mort de Gérard de Nerval, avant de faire connaissance avec Arsène Lupin enfant pour enfin s’intéresser de près au contenu réel du fameux coffre de la nouvelle canonique. Ajoutez à cela la présence de Moriarty, des évocations de sociétés secrètes et d’actes de débauche à n’en plus finir…

Bilan, j’ai vraiment eu énormément de mal à entrer dans l’histoire et surtout à ne pas me sentir totalement perdue au milieu de ce fatras d’informations. Je n’ai pas réussi à trouver la moindre logique dans cette enquête et c’est la persévérance seule qui a fini par payer, me permettant de comprendre très grossièrement ce dont il retournait dans les dernières pages. En revanche, je ne suis toujours pas certaine d’avoir saisi où l’auteur voulait en venir…

Quant à Sherlock Holmes… Come je le disais au début de ce billet, le titre est bien racoleur pour pas grand chose… Le consulting detective est pratiquement absent de ce récit, si ce n’est lorsque l’on nous relate ses exploits sexuels actuels ou passés (il a visiblement eu une jeunesse des plus agitées !) ou que l’on évoque non sans humour ses talents de romancier libertin… Un portrait qui ne m’a pas du tout convaincue, personnellement. Malgré quelques allusions plutôt subtiles au Canon, j’ai trouvé la réutilisation du personnage plutôt décevante.

Une note positive en revanche, malgré le titre de l’ouvrage et la teneur d’un certains nombres d’événements relatés, j’ai trouvé que le résultat n’était pas vulgaire du tout. Roger Facon a même un certain talent pour tourner les choses de façon plutôt élégante : Un instant, je vous prie, gémit-elle à l’adresse du deuxième homme, dont l’initiative risquait de gêner son élocution et qu’elle entreprit de faire patienter à la main. Si bien que j’ai régulièrement eu le sourire au long de ma lecture. Malheureusement cela n’a pas été suffisant pour que je puisse réellement apprécier cet ouvrage.

En bref…

Un livre qui sort définitivement des sentiers battus, trop pour moi sans doute. Je n’ai vraiment pas su adhérer à l’univers de ce récit et j’ai été totalement larguée par l’enquête. Dommage.

Acheter le livre sur Amazon

Infos : Sherlock Holmes saisi par la débauche de Roger Facon. Sortie le 2 octobre 2007 chez les éditions La baleine. 285 pages. Edition numérique : 3€90 – édition papier : 8€.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

8 commentaires sur “Sherlock Holmes saisi par la débauche – Roger Facon

  1. belette2911 dit :

    🙂 J’adore ta citation ! Le livre est dans ma PAL mais il me fait peur… justement à cause de ce que tu relèves… Elyon l’avait lu et ce qu’elle m’avait dit m’avait laissé craindre de la littérature accrocheuse de par son titre et son contenu et rien d’autres, surtout que Holmes n’est présent qu’en évocation ! 😦

    J'aime

  2. Caro dit :

    Oh là là, j’ai récemment lu une novella où Sherlock Holmes a une romance et j’ai trouvé ça totalement hors de propos avec le personnage, alors ses exploits sexuels, hum ! En fait je crois que Holmes est un personnage asexué dans mon esprit…ou s’il doit avoir une histoire, c’est avec Watson (oui je suis un fan de Johnlock XD) !

    J'aime

    • Méloë dit :

      Dans mon esprit aussi, Sherlock Holmes a toujours été asexuel et ‘marié à son boulot’. Je n’arrive vraiment pas à l’imaginer dans une relation amoureuse ou sexuelle et cela me déçoit toujours lorsque je vois une telle histoire mise en scène… En revanche, j’avoue que paradoxalement je lis beaucoup de fanfics johnlock parce que cela fait passer le temps entre deux saisons, que certains textes sont vraiment très bien écrits (sans parler du talent de certains dessinateurs) et que finalement c’est la seule option qui fonctionne pour moi. Leur lien est tellement fort à la base que finalement j’arrive à accepter l’idée le temps d’une lecture, tout comme d’autres reprises originales des personnages.

      J'aime

  3. Dorothée dit :

    Bon, je me méfiais déjà… là, pour l’instant je passe mon chemin (même si le titre reste dans la liste « pourquoi pas » 😉

    J'aime

    • Méloë dit :

      En effet, passe ton chemin. Bon, il y a bien la présence d’un jeune Lupin mais je ne suis pas certaine que tu apprécies tellement ce qui est fait du personnage.

      J'aime

      • Dorothée dit :

        risque de me voir sortir la poupée vaudou donc… je vais me concentrer sur l’amaigrissement de ma pal donc !
        Je viens déjà de m’énerver à cause de ma dernière lecture (une biographie), alors ça suffira pour l’instant 🙂

        J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s