Les mystères de Londres – Rachel Goldenberg – 2010

Sherlock Holmes - Les mystères de Londres

(film vu en VF)
(titre VO : Sir Arthur Conan Doyles’s Sherlock Holmes)

Le film :

C’est le Blitz à Londres en 1940. Un docteur John Watson âgé et malade raconte à son infirmière l’histoire de son enquête la plus complexe avec Sherlock Holmes, qu’ils ont tous les deux juré de ne jamais raconter au public :

Le Coronet, un navire transportant l’or des impôts de la couronne est attaqué et détruit par une pieuvre géante pendant qu’un jeune homme est tué par un tyrannosaure dans Whitechapel… Sherlock Holmes et Watson mènent l’enquête, officiellement confiée à l’inspecteur Lestrade.

Le trailer :

L’avis du consulting blogger :

C’est chez Luke que j’ai entendu parler de ce film pour la première fois, il y a déjà pas loin de deux ans. Je l’ai regardé il y a finalement quelques semaines (je suis toujours autant à jour dans mes chroniques…) sans savoir qu’il s’agissait de ce film. Le titre ne me disait rien du tout (oui, je récupère à droite, à gauche des films et je finis par oublier ce dont il s’agit ou encore d’où ils proviennent…) mais dès les premières minutes, j’ai compris dans quoi je m’embarquais et sincèrement, je ne m’attendais pas à autant apprécier un navet pareil. Mais visiblement, je ne suis pas la seule à éprouver une tendresse inexplicable pour ce film, puisque Dorothée l’apprécie visiblement beaucoup.

Si vous avez lu le synopsis, vous avez vite compris que l’intrigue de ce film est totalement surréaliste. Si vous avez regardé le trailer, vous avez vu à quel point la réalisation est cheap. En fait, il s’agit d’un film directement sorti en DVD, comptant visiblement profiter du succès du Sherlock Holmes de Guy Ritchie (d’ailleurs la jaquette originale du DVD joue très largement sur ce tableau). Il n’empêche que j’ai incroyablement pris mon pied en regardant ce film, peut-être justement parce qu’au vu de tout cela, je ne l’ai pas pris au sérieux un instant. Je me suis laissée entrainer dans cette aventure steampunk délirante sans me poser plus de question que cela et j’ai tout simplement passé un bon moment.

Et puis franchement, on a largement fait pire question adaptation holmésienne. Les déductions sont bien mises en scène, Holmes (Ben Syder) expérimente à tout va, se déguise et est sassy à souhait (c’est juste dommage que question gabarit, ça ne soit pas trop ça. Comme l’a également remarqué Dorothée, il lui manque quelques bons centimètres.), tandis que Ianto Watson (Gareth David-Lloyd) est loin d’être le crétin fini que l’on nous inflige trop souvent… Le 221b Baker Street est bordélique comme il se doit et on s’y sent bien. Bref, les références sont plutôt bonnes et pour le coup, c’est un aspect du film sur lequel des efforts ont  véritablement été apportés.

Bon, l’intrigue c’est autre chose, hein. On adhère ou pas. Mummy n’a pas du tout adhéré, mais moi j’ai trouvé cela hilarant tellement c’est excentrique et improbable. J’ai même été agréablement surprise en découvrant qu’il y avait une explication rationnelle (enfin rationnelle…) à ces monstres attaquant Londres. Les persos passent leur temps à courir (on dirait presque un épisode de DW) et l’intrigue est vraiment très simple mais il y a des rebondissements qui rendent le truc palpitant et franchement, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde (sauf avec la poursuite finale qui traîne un poil trop en longueur à mon goût).

Enfin, le côté cheap de la chose donne un charme incontestable au film : les effets spéciaux sont désespérants et nos pauvres héros portent le même costume (mal ajusté, surtout pour ce pauvre Watson qui est plus qu’à l’étroit dans le sien) tout au long du film. Il y a 3 décors et deux accessoires, mais justement je trouve ce côté ‘bricolé’ charmant et drôle. Et je ne changerai rien à l’ensemble pour tout l’or du monde.

Bref, un navet peut-être, mais un navet attachant, drôle et très divertissant ! J’ai vraiment développé un soft spot inexpliqué pour ce film.

Acheter le DVD sur Amazon
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

9 commentaires sur “Les mystères de Londres – Rachel Goldenberg – 2010

  1. Dorothée dit :

    je me demande s’ils n’ont pas rembourré Gareth David-Lloyd d’ailleurs… ou alors c’était la bière 😉
    Parfois, les séries Z ont plus d’âme que les films à gros budget ! j’en ai une ou deux à chroniquer bientôt… (pas Holmésienne pour le coup). Merci de citer mes humbles ressentis, et j’ajouterai que les grands esprits se rencontrent 😉

    J'aime

  2. belette2911 dit :

    Comme quoi, certains l’ont aimé 😀 Moi, pas passé du tout, je digère toujours pas :mrgreen:

    Un peu facile le coup du frangin qui se venge… je l’avais senti venir de loin.

    J'aime

    • Méloë dit :

      Oui l’histoire est facile, mais j’ai trouvé la chose pleine de charme et puis j’ai pris le tout au second degré, alors c’est bien passé. Mais je reconnais aussi que c’est pas forcément évident d’adhérer.

      J'aime

      • belette2911 dit :

        Pourtant, le second degré, ça me connait, je le pratique, mais là, pas du tout !

        Mais tant mieux qu’il y a des gens qui l’ont aimé, ça fait du bien à la petite maison de production 😀

        J'aime

  3. sheherazade2000 dit :

    en ce qui me concerne, j’ai adhéré, même si c’est totalement farfelu – il est vrai que les « mockbusters » ou parodies, ne volent jamais très haut chez la compagnie « asylum », mais moi je me suis marrée

    J'aime

  4. Ida dit :

    😦 Et ben j’ai pas aimé du tout. Je l’avais vu il y a un bon moment (pas jusqu’au bout) et le seul souvenir qu’il me laisse est celui tout d’abord de ma surprise, de mon irritation (je n’aime pas avoir l’impression qu’on prend le spectateur pour une bille prête à gober n’importe quoi), et de ma lassitude… Le scénario? Totalement oublié… D’ailleurs y en avait-il un ?

    Je comprends qu’on puisse l’apprécier si on est décidée à le regarder au second (voire au troisième ou quatrième) degrès. Après tout… Il y a bien des inconditionnels de l’Eurovision qui ne la regarde que pour avoir le plaisir de se moquer de son côté kitchissime? 😉

    J'aime

    • Méloë dit :

      Je peux comprendre sans peine que vous n’ayez pas du tout apprécié ce film. Ma mère l’a trouvé navrant, tout comme d’autres personnes de mon entourage bloguesque. C’est un humour qui passe ou pas du tout et rien ne sert de se forcer si cela n’est pas le cas !

      J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s