Une vente de charité – Arthur Conan Doyle

détectives and co

(texte lu en français)
(titre VO : The Field Bazaar)

Le texte :

Une fois de plus, Watson est totalement ébahi par les capacités de déduction de son collocataire et ami…

L’avis du consulting blogger :

J’ai découvert la première (Merci cher Chevalier pour toutes les précisions apportées, confirmées à la lecture de la quatrième de couverture cet ouvrage) version française de ce texte dans une petite anthologie de la littérature policière de langue anglaise de François Rivière, intitulée Détectives and co. J’ai trouvé ce bouquin lors d’un désherbage de la bibliothèque et ce qui m’a tout de suite plu c’est que tous les textes sélectionnés sont relativement peu connus même quand leurs auteurs, eux, le sont. Alors aujourd’hui, je ne vais parler que de l’un d’entre eux, mais franchement n’hésitez pas à craquer si vous tombez sur ce recueil car j’en ai vraiment aimé tous les textes.

Pour en revenir à Une vente de charité, il s’agit d’un très court pastiche holmésien rédigé par Arthur Conan Doyle en 1896 à l’occasion d’une collecte de fonds pour l’Université d’Edimbourgh, où il avait étudié. La qualité du pastiche est irréprochable : à force de publier leurs aventures, ACD a vraiment réussi à saisir le caractère de Holmes et Watson ainsi que l’essence générale du Canon.

C’est vraiment un très court texte (moins de 5 pages dans mon édition), mais je le trouve jubilatoire, parce que ce sont cinq pages de déductions tout à fait domestiques. Ici pas cas mystérieux à résoudre, juste Sherlock Holmes qui s’amuse une fois de plus à ‘lire dans les pensées’ du docteur Watson. Le procédé n’est pas inédit et provient directement du Canon, mais je ne m’en lasse jamais. Holmes observe son compagnon, ses expressions, le trajet suivi par son regard…. et remonte tout le fil de ses pensées. C’est à la fois drôle et bluffant, parce que comme Watson, on a beau avoir l’habitude, on en prend quand même plein la vue à chaque fois.

Je suis vraiment dingue de ce petit texte et je ne me lasse jamais de le relire. En plus, maintenant que j’ai la traduction, je vais pouvoir alterner entre les versions selon mon humeur et surtout ne plus avoir systématiquement besoin d’allumer l’ordi pour le relire ^^. Je trouve ça très chouette d’avoir choisi cette nouvelle pour présenter Arthur Conan Doyle et Sherlock Holmes aux jeunes lecteurs à qui est destiné le recueil. Parce qu’en quelques pages ce pastiche situe extrêment bien les personnages, leurs rapports et le fonctionnement de la science de la déduction. Et sans se faire spoiler sur le Canon, on en découvre juste assez pour avoir immédiatement envie d’en savoir plus. Franchement, si après avoir lu ces quelques paragraphes les gens n’ont pas envie de se plonger dans le Canon, on ne peut plus rien faire pour eux !

Bref, un tout petit texte pas forcément hyper-connu du grand public mais qui mérite vraiment qu’on s’y arrête… et que l’on découvre tout le recueil au passage.

Lire le texte en version originale

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 commentaires sur “Une vente de charité – Arthur Conan Doyle

  1. belette2911 dit :

    Il existe en français ? On ne le trouve que en livre ou dispo en numérique puisque dans le domaine public ?

    Plus qu’intéressant, ce petit livre…

    J'aime

    • Méloë dit :

      Je ne l’ai pas trouvé en français sur internet :/ Même sur le site de la SSHF, je tombe systématiquement sur la VO…

      Mais, il est aussi présent à la fin du volume 2 de l’intégrale du Canon publiée chez Robert Laffont et aussi dans Etudes en noir chez Archipoche.

      J'aime

      • belette2911 dit :

        L’intégrale chez Laffont ?? Je l’ai… donc, j’ai dû lire les petites histoires. Le tome 2, c’est celui qui possède la pièce de théâtre ? Si oui, alors je suis en ordre.

        Hé, j’ai réussi à mettre mon bouton « j’aime » FB et j’ai compris pourquoi ça ne marchait pas avant… sans page « entreprise » c’était impossible. Là, c’est en ordre. MERCI ! 😉

        J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s