RACHE – German (n.) : revenge

On a tous savouré cet extrait de A Study in Pink détournant brillament un célèbre passage du Canon, mais saviez-vous que l’indice laissé par la dame en rose ou Enoch J. Drebber (selon votre préférence), la victime retrouvée au numéro 3 de Lauriston Gardens, rappelle une toute autre affaire ?

Pour tout vous dire, je n’en avais aucune idée moi-même avant de tomber sur un article de la Hackney Gazette rappelant une histoire intéressante…

Le 1er décembre 1882, le PC (police constable) George Cole est assassiné alors qu’il tente d’empêcher un homme de pénétrer par effraction dans une chapelle pour la cambrioler. Alors qu’il a été tué par balle, on retrouve près de son corps un burin portant les traces d’une inscription : R-O-C-K, un indice qui sera déterminant dans la résolution de l’affaire, mais n’anticipons pas…

Juste après le meurtre, des témoins voient s’enfuir le meurtrier. Ils sont alors appelés à venir identifier un suspect : un certain Thomas Henry Orrock qui a été aperçu sur place par deux collègues de Cole quelques minutes avant le meurtre. Les témoins ne peuvent formellement reconnaître Orrock et la police est obligée de relâcher ce dernier, faute de preuve le liant de façon formelle au meurtre. Il disparaît alors de la circulation.

Il va falloir attendre 2 ans, et la détermination de Cole à retrouver et faire arrêter le meurtrier de son collègue pour que l’affaire soit enfin résolue et c’est là que le burin entre enfin dans la course. En effet, une analyse plus poussée de l’objet met enfin au jour l’inscription gravée dans son intégralité : il ne s’agit pas de R-O-C-K (pierre, en anglais. Sérieusement qui ferait graver le mot pierre sur un burin ?) mais en réalité de O-R-R-O-C-K, un nom de famille déjà entendu au cours de l’enquête…

Cole retrouve alors l’affûteur ayant gravé ce nom sur l’outil à la demande d’un certain… Thomas Henry Orrock. Grâce à cet indice et aux premiers pas balbutiants de la balistique, Thomas Henry Orrock a pu être reconnu coupable du meurtre. Il est retrouvé en prison, alors qu’il purge une peine pour vol avec effraction et est condamné à mort en septembre 1884. Il est exécuté le 6 octobre 1884.

Coïncidence ou non ? Je vous laisse en juger…^^

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un commentaire sur “RACHE – German (n.) : revenge

  1. sheherazade2000 dit :

    très intéressant 😉

    J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s