La statuette brisée – Frédéric Blayo

La statuette brisee - Frederic Blayo

Le livre :

Comme bon nombre d’affaires, celle-ci débute par un simple vol qui paraît bien insignifiant. Jusque-là, rien de bien important. Mais lorsque vous arrêtez un suspect, grâce à votre sens de la déduction et aux conseils de Sherlock Holmes, et qu’il est froidement assassiné de la plus horrible façon, l’affaire prend aussitôt une tout autre ampleur.

L’avis du consulting blogger :

Je ne savais pas du tout qu’il existait des ldvelh (livres dont vous êtes le héros) autour de Sherlock Holmes, pourtant dans mon enfance, j’en ai lu des quantités, initiée par ma môman ancienne rôliste (geeks de mère en filles depuis 1958). Du coup, quand je suis tombée sur deux volumes de cette série chez le bouquiniste, j’ai failli sauter partout. Après avoir fait quelques recherches, j’ai découvert que 8 volumes de divers auteurs avaient été édités dans cette collection entre 1986 et 1989.

Et comme au bon vieux temps, c’est avec ma môman que j’ai, plusieurs heures durant, parcouru ces deux aventures. Au final, je suis assez mitigée face à ces titres très inégaux dont je vous présente aujourd’hui le premier testé.

Il y a pourtant un gros point positif dans ces ouvrages : contrairement à ce que je craignais, Sherlock Holmes n’est pas qu’un prétexte commercial : les compétences et relations disponibles sont bien adaptées de celles du consulting detective (géologie, chimie, botanique et poisons, déguisement…), et l’on a même droit dans l’introduction à un petit extrait de STUD pour justifier la chose (pour l’article j’ai, comme toujours, opté pour la VO de l’extrait en question, mais c’est la VF qui est présente dans les livres bien sûr) :

Sherlock Holmes - his limits

Le portrait de Sherlock Holmes tel qu’il est dressé par le Dr. Watson dans STUD.

Aussi bien dans la préparation que tout au long de l’enquête on a vraiment l’impression de travailler pour Sherlock Holmes (on a d’ailleurs l’occasion de le rencontrer en personne ainsi que Lestrade, au fil des enquêtes) et c’est chouette.

Pour en venir à ce titre en particulier, l’enquête est intéressante et progresse de façon cohérente. On comprend facilement la voie qu’il convient d’emprunter pour progresser et la fin est nette. Toutes les questions posées en cours de route ont reçu des réponses et on referme vraiment le livre avec la satisfaction d’être allé au bout des choses, d’avoir réellement bouclé tous les aspects de l’affaire.

Le seul problème c’est qu’il y a un fort déséquilibre au niveau des points de compétence disponibles/nécessaires (je pense en particulier aux capacités physiques sur lesquelles reposent l’issue des combats), de la puissance de certains ennemis et des exigences posées pour remporter les affrontements (genre un énnemi qui a le double de vos points de vie et de vos points de physique et dont les attaques vous font perdre 3 points de vie quand les vôtres lui en font perdre 1).

Il y a notamment à mi-parcours, un combat majeur et inévitable. A moins d’avoir au minimum 8 points de physique (ce qui implique d’avoir tiré 5 au dé), le combat est tout simplement pratiquement impossible à gagner. On a dû recommencer la partie 4 fois juste pour réussir à dépasser cette étape critique et c’est super frustrant. Recommencer parce que l’on a pris une mauvaise route OK, c’est le concept, mais recommencer autant juste parce qu’un combat est mal équilibré, c’est décevant et agaçant.

Bref, en dehors de ce petit point noir évoqué juste au-dessus, cela reste une aventure sympathique et on a franchement passé un bon moment, tournant les pages, lançant le dé et grignotant des cochonneries jusque tard dans la nuit. Même s’il n’est pas parfait, comme tout bon ldvelh, La statuette brisée est rapidement addictif et donne envie de découvrir le reste de la collection.

Histoires à jouer : L’affaire Tripsey.

Acheter le livre sur Amazon

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Advertisements

9 commentaires sur “La statuette brisée – Frédéric Blayo

  1. Luthien dit :

    Oh ça a l’air chouette ! 😀

    J'aime

  2. vero1001 dit :

    En tout cas, l’idée est sympa !

    J'aime

  3. belette2911 dit :

    Plus j’y pense et plus ça me tente de les chercher pour les lire, ces livres. Mais que veux-dire « ldvhl » ? « Livre de votre héros littéraire » ?

    J'aime

Comment at once if convenient.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s